PHOTOS. Troyes : des agents de nettoyage posent pour les 50 ans de leur entreprise, "on n'est pas des fantômes"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie-Line Fournier
Patricia Grégoire est rayonnante devant l'objectif.
Patricia Grégoire est rayonnante devant l'objectif. © STUDIO2TERRE-OLIVIER FRAJMAN PHO

A Troyes (Aube), pour célébrer les 50 ans d'une entreprise spécialisée dans le nettoyage, 50 de ses salariés ont été mis à l'honneur avec une série de clichés du photographe Olivier Frajman, un moment rare pour immortaliser des métiers peu visibles.

"On peut avoir un appareil photo de 50.000 euros sur une table, mais ce qui compte, c’est le photographe", déclare en toute modestie et avec justesse, Olivier Frajman. Il a passé trois jours dans l’Aube, la Marne, les Ardennes et l’Yonne, à photographier des salariés d’une société de nettoyage, pour les mettre en avant, leur rendre hommage. 50 photos pour les 50 ans, c‘était le projet. L’initiative a séduit au point que finalement 58 personnes ont souhaité passer devant l’objectif. Le résultat, c'est un travail dont le photographe se dit particulièrement fier.

Le bénéfice, c'est quand on n'est pas des fantômes.

Nicole Saïdi, chef d'équipe.

À Troyes, Yves Gourlet, est le PDG de la société AG-net qui emploie 1 500 personnes. Il vient du Nord, "là où il y  a moins de barrières, là où on aime le collectif". Il déclare : "Ma vie, c’est rassembler les gens. Pour les 50 ans de l’entreprise, j’ai voulu que des salariés soient des agents de lumière". C’est ainsi qu’est née l’idée d’une série de photos. Rares sont ceux qui ont refusé de participer à l’opération.

Des agents dans la lumière

Dans sa société, l'axe de travail d'Yves Gourlet, c'est de proposer le travail de jour. "Pour qu’ils aient une vie comme les autres, j’ai fait en sorte de convaincre mes clients de passer en travail de jour. Cela leur permet de rencontrer nos agents, ça créé un meilleur climat. On salit moins devant un agent d’entretien", explique Yves Gourlet. "Cette organisation en travail de jour évite les horaires fragmentés et permet aux personnels de l’entreprise de passer plus de temps avec leurs enfants le matin, et le soir pour les devoirs". De très nombreux clients de l’entreprise ont adhéré à cette idée.

Ma vie, c'est rassembler les gens. Pour les 50 ans de l'entreprise, j'ai voulu que les salariés soient des agents de lumière.

Yves Gourlet, PDG d'A-G-net.

Ce dirigeant d’entreprise qui se veut humaniste, et pas paternaliste, a souhaité associer quelques-uns de ses 1 500 salariés à l’anniversaire de la société. Le regard d’Olivier Frajman s’est donc posé sur eux. "Que ce soit vraiment eux, c’est eux  les stars", c’est ainsi que le photographe a abordé les séances, pendant lesquelles ont été pris les clichés.

En situation

L’idée était de contextualiser les photos, que les personnes soient vues en tenue professionnelle, avec leurs équipements. "J’ai utilisé un fonds volontairement assombri, puis un éclairage doux, pour qu’ils se détachent en plein centre de la photo", explique Olivier Frajman qui a opéré avec son petit format Canon hybride. "C’est très classique", indique le photographe de 53 ans, troyen d’adoption depuis 25 ans. Il s’adresse aux entreprises, de champagne notamment, et réalise des photos d’objets, d’architecture et des portraits.

"C’est une des premières fois que je suis aussi fier de mes photos", dit-il. "Certains avaient un peu d’appréhension, mais ça a été très facile. Des fois, c’est plus compliqué avec des gens haut placés. Ils étaient intéressants. C’étaient de vraies rencontres. C’est eux les premiers de cordée, les plus importants".

"On n’est pas des fantômes"

Nicole Saïdi est chef d’équipe d’agents de service, et intervient dans la Marne. Elle a accepté bien volontiers de participer à l’opération. Elle voulait profiter de l’occasion pour "montrer ce qu’on fait, le cadre où on travaille. Ca s’est fait en quelques minutes, je n’étais pas intimidée. Le bénéfice, c’est qu’on n’est pas des fantômes".

Stéphanie Milley est aussi chef d’équipe à Troyes, où elle encadre 12 personnes. En 2023 elle aura passé 20 ans dans l’entreprise A-G-net. "J’ai l’habitude d’être photographiée", dit-elle. "J’ai été photographiée pour le journal l’Est Eclair, pour un article sur la désinfection pour la Covid. Ce n’est pas fini, malheureusement. Ca demande plus de temps, de précautions, d’attention. C’est bien ce qui s’est passé, c’est gratifiant qu’on soit mis en valeur. En un quart d’heure, c’était fait. J’étais installée sur l’autoportée, une autolaveuse sur laquelle on s’assoit".

C'est une des premières fois que je suis aussi fier de mes photos

Olivier Frajman, photographe.

Le photographe, Olivier Frajman, elle l’a revu récemment. "Il est très sympa !", dit-elle.

La photo souvenir

Chacun, chacune des agents, si essentiels au quotidien, et immortalisés par le photographe, recevra un tirage de sa photo. Elles ont fait l’objet d’une exposition dans les locaux de l’entreprise, et seront installées dans des agences de la société. Yves Gourlet, le PDG de l’entreprise indique qu’il n’y a pas eu de prime liée aux 50 ans de la société, mais que la prime de fin d’année a augmenté et que l’intéressement est en place, chez AG-net.

Il vient d’être élevé au grade de chevalier dans l’Ordre National du Mérite. Président du conseil d’administration du lycée professionnel Jeanne Mance, à Troyes, où il est fier de « faire grandir des jeunes », il a également mis en place des cours d’alphabétisation, dans son entreprise.    

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.