Réforme des retraites : "une pension de 1200 euros, c'est insuffisant pour vivre", selon Philippe Martinez de la CGT

Publié le Mis à jour le
Écrit par Perrine Ketels .

Le leader de la CGT, Philippe Martinez, était de passage ce jeudi 12 janvier dans l'Aube. Il a rencontré les salariés du textile, au lendemain des annonces de la réforme des retraites. Il dénonce une mesure injuste.

La réforme des retraites telle qu'énoncée par la Première ministre Elisabeth Borne le 10 janvier, Philippe Martinez, leader de la CGT au niveau national, est contre et ce n'est pas une surprise. Il l'a rappelé ce jeudi 12 janvier lors d'un déplacement dans l'Aube, population où les salariés du textile sont particulièrement nombreux. La CGT appelle à la mobilisation dès le 19 janvier, tous secteurs confondus.

La CGT Pétrole appelle à plusieurs jours de grève. Dans un communiqué diffusé jeudi matin, le syndicat appelle à plusieurs mouvements de grève les 19 et 26 janvier ainsi que le 6 février avec "si nécessaire, l'arrêt des installations de raffinage". L'appel entraînera des "baisses de débit" et "l'arrêt des expéditions", selon le coordinateur national du syndicat pour TotalEnergies. 

Philippe Martinez, vous êtes en partie venu pour prendre le pouls, la semaine prochaine, est-ce qu'il faut s'attendre à un jeudi noir le 19 janvier ? 



Je ne sais pas si la semaine prochaine, ça sera la couleur du jeudi. En tout cas, je sens et j'ai compris ce matin avec mes rencontres avec les militants et syndiqués du textile que cette question des retraites, elle préoccupe. On est déjà fatigué et usé avec l'âge de départ actuel, donc tout le monde se met dans la perspective de travailler plus longtemps et ce n'est pas satisfaisant. C'est très anxiogène pour tous ceux et surtout toutes celles que j'ai rencontrées ce matin.

Le gouvernement lui, par rapport à cette réforme, parle de justice sociale avec notamment un minimum de 1200 euros brut pour les retraités par exemple, ça c'est pas une avancée selon vous ?

On peut pas nier que c'est plus qu'aujourd'hui, mais ce n'est pas suffisant. Il y a que ceux qui ne vivent pas avec 1 200 euros par mois qui peuvent considérer qu'on peut vivre avec ça. Je suis convaincu qu'on ne peut pas vivre avec 1200 euros compte tenu, en plus dans la période de l'inflation sur les produits de première nécessités, et je fais d'ailleurs la relation entre le besoin d'augmenter les salaires et les conséquences que ça aurait sur les pensions en fin de carrière.

Je pense notamment aux femmes. J'ai rencontré des copines qui travaillent dans le textile et qui sont largement moins bien payées que les hommes. Des mesures comme ça l'égalité salariale entre les femmes et les hommes, ce sont des mesures de justice sociale et qui auront des conséquences positives sur les pensions à l'avenir.

Quelles sont vos propositions pour une réforme juste des retraites ?



Premièrement ne pas augmenter l'âge de départ en retraite, mais le diminuer. Deuxièmement, par exemple, l'égalité salariale entre les femmes et les hommes et ça c'est aujourd'hui qu'on peut le faire. Il y a déjà 8 lois qui prévoient cette égalité, il y a toujours plus de 20 % d'écart de salaire entre les femmes et les hommes mais c'est aussi un meilleur contrôle des aides publiques afin que l'argent public, n'aille pas vers les actionnaires mais aille pour de la justice sociale et pour des cotisations sociales.

C'est aussi la prise en compte des années d'études pour les jeunes qui rentrent dans la vie active de plus en plus tard et qui eux vont être obligés de travailler jusqu'à 67 ans pour avoir une pension complète. Des mesures très concrètes qui peuvent améliorer la situation des futurs retraités et surtout ne pas travailler plus longtemps, parce que je vous le répète, ceux qui veulent nous faire travailler plus longtemps parce que tout le monde va être obligé de travailler plus longtemps n'ont jamais travaillé beaucoup dans les métiers pénibles et dans des emplois tels que j'ai pu croiser ce matin dans l'Aube.

La CGT pétrole appelle à plusieurs jours de grève. Sachant qu'on a déjà connu des pénuries de carburant, c'était compliqué pour les Français, est-ce que vous pensez qu'ils vont le comprendre ce mouvement, les Français ?

La CGT appelle dans toutes les entreprises à une journée de mobilisation et à des grèves et tous les Français, tous les citoyens de ce pays, les retraités, les privés d'emploi, les jeunes sont concernés par cette réforme. Donc c'est tout le monde qui doit se mobiliser pour faire échec à cette volonté du gouvernement de nous faire travailler plus longtemps, je crois que vu les sondages d'opinion, on est largement compris sur le fait que cette réforme ne doit pas passer. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité