Bar-le-Duc: Christophe, son ami, reconnait le meurtre de Chloé, jeune mère de famille. Mais nie la préméditation

La victime résidait dans le quartier de la Libération à Bar-le-Duc (Meuse). / © Dominique Duforest. France 3 Lorraine
La victime résidait dans le quartier de la Libération à Bar-le-Duc (Meuse). / © Dominique Duforest. France 3 Lorraine

Ce lundi 29 avril, Christophe, 45 ans, a reconnu devant les enquêteurs avoir étranglé son amie Chloé, 33 ans. Il nie toutefois avoir prémédité son acte. Mis en examen pour assassinat (meurtre avec préméditation), il a été placé en détention.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Christophe, 45 ans, en garde à vue depuis samedi a ét présenté à un juge d'instruction à Nancy ce lundi 29 avril 2019 en fin de journée. Il a été mis en examen pour assassinat, c'est à dire meurtre avec préméditation et a été placé en détention.

Il est soupçonné d'avoir tué son amie de longue date, Chloé, 33 ans. C'est ce qu'a précisé lors d'une conférence de presse cet après-midi, François Pérain, procureur de la République près le tribunal de grande instance de Nancy.
Le magistrat a précisé que le mis en cause, qui nie la préméditation mais reconnait l'étranglement mortel, était le dernier à l'avoir vue vivante.

De plus une opel blanche, identique à celle de Christophe, a été vue sur une bande vidéo passant par le chemin où le corps a été découvert. Par ailleurs, des traces vestimentaires de la présence de la victime ont été retrouvées dans l'appartement du suspect. Enfin, la préméditation est avancée par les enquêteurs qui ont retrouvé un échange de sms entre le mis en cause et une ancienne compagne. Il y indique qu'il va "régler son compte" à Chloé.

Christophe n'est pas un inconnu pour les services de police et la Justice. Le 11 juin 2013, il avait agressé sa petite amie de l'époque et avait tenté de l'étrangler avec un câble. Il avait été condamné à trois ans de prison dont deux ans ferme pour "violence volontaire avec arme".

Traces de strangulations

Chloé, maman d'une petite fille, a été retrouvée morte à Bar-le-Duc (Meuse). 
C'est un promeneur qui a découvert le corps à moitié dénudé de la jeune femme, samedi 27 avril dans la matinée, chemin de Tourteloup, à Bar-le-Duc (Meuse).
Sur le corps, les enquêteurs auraient découvert des marques de strangulation.
Ce sont les hommes du SRPJ de Nancy et ceux du commissariat de Bar-le-Duc qui mènent conjointement l'enquête. Celle-ci les a orientés vers le quartier HLM de la Libération. 

Homicide volontaire

L'identité de la jeune femme a été rapidement trouvée par les services de police. Toutefois ceux-ci ne l'ont pas communiqué à la presse, en dehors de son prénom, Chloé et de son âge, 33 ans. 
Selon Le Parisien, la jeune femme, toxicomane, avait été amené à Bar-le-Duc par son père en milieu de semaine.
L'appartement, fouillé par les enquêteurs,  a depuis été placé sous scellés.
Une enquête a été ouverte pour homicide volontaire, elle est menée sous l'autorité du parquet de Nancy, car celui de Bar-le-Duc n'est pas compétent en matière criminelle.
Sur Facebook, l'une de ses amies  rend hommage à la victime.


 

Sur le même sujet

Elevage visons de Spincourt -Meuse

Les + Lus