Bas-Rhin - Coronavirus : les seniors particulièrement touchés, une campagne lancée

Les plus de 65 ans du Bas-Rhin sont parmis les plus touchés par le coronavirus des départements champenois, lorrains, et alsaciens. Pour endiguer cette vague de contaminations, l'agence régionale de santé lance début novembre la campagne "Protégeons nos aînés et les personnes fragiles".
L'ARS préconise le strict respect des gestes barrières pour les seniors et leur entourage.
L'ARS préconise le strict respect des gestes barrières pour les seniors et leur entourage. © Philippe Turpin, MAXPPP
Avec 592,4 contaminations pour 100.000 habitants en sept jours, le Bas-Rhin affiche au jeudi 5 novembre 2020 le taux d'incidence le plus important du Grand Est. Chez les plus de 65 ans, il culmine dans l'Eurométropole de Strasbourg avec 526,8 cas pour 100.000 habitants, là aussi, le pire score de tout le Grand Est.

Face à ces chiffres catastrophiques, la cellule "Covid 67" de l'agence régionale de santé lance la campagne "Protégeons nos aînés et les personnes fragiles" (exemple dans le PDF ci-dessous). Des affiches grand format seront déployées dans les communes du Bas-Rhin à partir du vendredi 6 novembre. 
 
Laure Pain, conseillère médicale de l'ARS du Bas-Rhin, nous explique le grand défi de cette campagne. "Le message s'adresse autant aux seniors et aux personnes fragiles qu'à leur entourage. Il faut systématiser les gestes barrières, y compris dans le cadre familial. Autrement-dit : même à la maison, le port du masque devient nécessaire en présence de personnes vulnérables."

Ce qui inclue avage des mains, distance de sécurité d'un mètre, et aération des espaces fermés. Sans oublier un maximum de six personnes chez soi : ce sont les incontournables de la lutte anti-covid (règles rappelées dans la campagne présentée ci-dessous.
 
Pour compléter la campagne d'affichage dans les communes, les mairies contacteront toutes les personnes consignées dans les listes canicule pour identifier et assister les plus fragiles de leurs concitoyens. De son côté, le conseil département du Bas-Rhin va proposer un numéro d'appel pour conseiller tous les aidants de personnes vulnérables.

Les services d'aide à domicile sont eux aussi sollicités pour veiller à la diffusion et au respect des gestes barrières. La campagne mettra aussi l'accent sur les ehpads avec toujours le même message de vigilance accrue et permanente.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société