Bas-Rhin : Illkirch-Graffenstaden propose des bons d’achat aidés pour soutenir le commerce local

Illkirch-Graffenstaden a lancé le 11 décembre 2020 une opération de bons d'achat aidés. Elle permet aux habitants de se procurer des coupons de 10, 30, 50 ou 80 euros, dont la moitié est prise en charge par la Ville pour relancer le commerce local.

Chaque foyer peut acheter jusqu'à 160 euros de coupons dont la moitié est prise en charge par la Ville.
Chaque foyer peut acheter jusqu'à 160 euros de coupons dont la moitié est prise en charge par la Ville. © Catherine Munsch/France 3 Alsace

Face à la crise sanitaire, la Ville d'Illkirch a décidé de donner un coup de pouce à ses habitants tout en soutenant l'économie locale. Elle a lancé le 11 décembre 2020 une opération de bons d'achat aidés, un dispositif approuvé lors du conseil municipal du 28 septembre. Celui-ci permet à chaque foyer de se procurer des coupons de 10, 30, 50 ou 80 euros, financé pour moitié par la municipalité. "C'est un vrai pouvoir d'achat supplémentaire pour nos habitants et un vrai petit coup de pouce pour nos artisants, restaurateurs et commerçants qui souffrent beaucoup en ce moment", rappelle le maire Thibaud Philipps (DVC)

A ce jour, 83 commerçants sur 180 ciblés participent à l’opération. La municipalité, la chambre de commerce et la chambre des métiers et de l'artisanat, ont investi 1,2 million d'euros dans le cadre de ce dispositif, qui concerne 15.000 foyers bénéficiaires, sans distinction de revenu.

Jusqu'à 80 euros pris en charge

Chaque foyer fiscal peut ainsi acheter jusqu'à 160 euros de coupons dont la moitié est prise en charge par la Ville. Ces coupons, non nominatifs, ce qui permet de les offrir, peuvent être acquis jusqu'au 11 avril 2021 et être dépensés jusqu'au 11 mai 2021. Ils peuvent être acquis en ligne sur la plateforme sécurisée www.keetiz.fr/illkirch, et aussi à la mairie. "On a mis en place un guichet à la mairie, avec un agent assermenté qui accompagne de a à z les habitants dans l'achat de ces bons pour que personne ne soit victime d'une fracture numérique", précise le maire.

87 commerces, comme cette boucherie, participent pour l'instant à l'opération.
87 commerces, comme cette boucherie, participent pour l'instant à l'opération. © Catherine Munsch/France Télévisions

Clients et commerçants s'y retrouvent

"Cela nous permet de nous réapproprier des clients, qui ne connaissaient pas la boutique", constate Sandra Fritsch, artisan-céramiste."Enormément de gens viennent avec des bons", constate-t-elle. "C'est très pratique pour eux comme pour nous, cela fonctionne très bien". "Ça leur a aussi permis d'oser acheter des articles un peu plus conséquents au niveau budget. C'est vraiment un plus tant sur la communication, la publicité du magasin, que sur les échanges avec les gens", remarque Noëlle Duhamel, une décoratrice. Pour la cliente d'une boucherie, disposer de ces bons l'a incitée à acheter de la "bonne viande" plutôt que d'aller au supermarché. Bref, tout le monde s'y retrouve, d'autant que ces bons peuvent être utilisés en plusieurs fois.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société covid-19 crise économique économie