Bas-Rhin : à Molsheim, Merck va créer 350 emplois et investir 25 millions d'euros dans une nouvelle ligne de production

Le groupe pharmaceutique allemand Merck va investir 25 millions d'euros supplémentaires et créer 350 emplois dans son usine de Molsheim, afin notamment d'y fabriquer des sacs utilisés lors de la fabrication de vaccins, a-t-il annoncé ce mercredi 17 mars.

Le groupe pharmaceutique allemand Merck va investir 25 millions d'euros supplémentaires et créer 350 emplois dans son usine de Molsheim, afin notamment d'y fabriquer des sacs utilisés lors de la fabrication de vaccins. "Ce sont des produits très techniques. Ce sont des poches en matière plastique, du polyéthylène que l'on met à l'intérieur d'un support en inox. Et ce sont ces poches qui seront en contact avec le médicament que l'on fabrique, détaille Philippe Maurer, directeur de Merck Molsheim ce mercredi 17 mars.

"L'enjeu c'est de devenir capacitaire au niveau de l'Europe et de pouvoir construire notre propre indépendance et autonomie sur ces produits qui sont utilisés non seulement pour des vaccins mais pour d'autres produits de biothérapie comme des anticorps monoclonau", a déclaré Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l'Industrie présente ce mercredi. Cela "contribue à la réindustrialisation de la France en matière d'industries de santé", a-t-elle précisé, lors d'une conférence de presse.

Le site alsacien, troisième plus important du groupe, compte actuellement plus de 1.700. Merck promet d'y créer 350 emplois, dont 80 dès cette année.