Bas-Rhin : nouvel épisode de pollution aux particules fines, bus et trams gratuits à Strasbourg les 10 et 11 novembre

Le Bas-Rhin est touché par un épisode de pollution aux particules fines, annonce Atmo Grand Est ce lundi 9 novembre. Le seuil d'information et de recommandations a été activé. La situation se dégradera mardi 10 novembre. Les transports en commun seront gratuits dans l'Eurométropole de Strasbourg.

Le seuil d'information et de recommandation à la pollution aux particules fines avec procédure(s) préfectorale(s) a été déclenché dans le Bas-Rhin ce lundi 9 novembre, indique Atmo Grand Est. Il s'agit d'un épisode de pollution de type « mixte », précise l'organisme en charge de la surveillance de la qualité de l'air. Plusieurs facteurs expliquent ce phénomène, notamment des conditions atmosphériques stables favorables à l'accumulation de ce type de particules, des fortes inversions de température, des émissions liées au chauffage domestique et une absence de dispersion.
 


"En plus d’être lié aux particules d’origine carbonée, se caractérise également par une part importante de particules secondaires formées à partir d’ammoniac et d’oxydes d’azote. L’ammoniac étant issu majoritairement des épandages de fertilisants" .

Pour les départements en procédure d'information et de recommandations ou en procédure d'alerte, il est conseillé de prendre conseil auprès d'un professionnel de santé en cas de gêne respiratoire ou cardiaque, de privilégier des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d'effort. Dans le cas d'un épisode de pollution aux polluants PM10, il est en outre préférable d'éviter les zones à fort trafic routier aux périodes de pointe. Les particules fines peuvent pénétrer dans les bronches et entraîner des troubles respiratoires et cardio-vasculaires.

La qualité de l'air devrait encore se dégrader selon Atmo Grand Est, qui prévoit le passage en "niveau d’alerte" dès le mardi 10 novembre. Le Bas-Rhin sera le seul département du Grand Est placé en niveau d'alerte pour cette journée. L'Eurométropole de Strasbourg déclenchera en conséquence son plan pollution qui prévoit notamment la gratuité des transports en commun CTS à partir du premier jour d’alerte.

La préfecture prend des mesures

Sur le réseau autoroutier et les routes à chaussée séparée, la vitesse maximale autorisée pour tous les véhicules est abaissée de 20 km/h sans descendre en dessous de 70 km/h. Pour les autocars et poids lourds (>3,5 t) cette baisse de 20 km/h de la vitesse maximale autorisée ne s’applique pas sur les tronçons limités à 130 km/h. Les contrôles de vitesse et antipollution sur route sont réalisés sur les axes concernés.

Pour ce qui concerne le secteur résidentiel, tout brûlage à l’air libre de déchets verts est interdit – sauf pour motif de sécurité publique. Les
dérogations au règlement sanitaire départemental, art. 84 sont suspendues. L’utilisation du bois et de ses dérivés comme chauffage d’agrément dans tous les logements, dès lors qu’il n’est pas une source indispensable de chauffage est interdit.

Dans les secteur industriels et de la construction : les sites responsables localement des émissions les plus importantes mettent en oeuvre les
dispositions prévues dans leur arrêté d’autorisation ICPE en cas d’alerte à la pollution de niveau 1. Les travaux générateurs de poussières (chantier de démolition…) sur les chantiers ne peuvent être réalisés que si un arrosage permettant l’abattage des poussières est mis simultanément en oeuvre.

Dans l'agriculture,  les opérations de brûlage à l’air libre des résidus agricoles sont interdits jusqu’à la fin de l’épisode. Dans les collectivités,  les feux d’artifice sont interdits et les communes ayant défini des plans d’urgence mettent en oeuvre les actions les plus adaptées. Ces mesures entreront en vigueur le 10 novembre 2020 à 6 heures et pourront être reconduites en fonction des prévisions d'ATMO Grand Est.
 
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité