Avec ou sans alcool, 500 bières sont jugées par des professionnels dans ce concours unique en France

Le concours de dégustation de bière "France Bière Challenge" est revenu en Alsace pour sa 7e édition, au château du Rohan à Saverne (Bas-Rhin). Cinq trophées seront décernés ce 5 avril par un panel international de professionnels du secteur.

Des dizaines de verres de bière posés sur une table, et un(e) seul(e) buveur/buveuse devant, prêt(e) à déguster. Nous ne sommes pas à l'Oktoberfest (fête de la bière à Munich) mais à la 7ᵉ édition du France Bière Challenge à Saverne (Bas-Rhin), un concours dédié aux bières françaises et réunissant 45 professionnels du secteur de la bière en guise de jurés. "C'est un challenge pour nous de décortiquer chaque bière", confie Maryse Picard, caviste à Clermont-Ferrand, tout en portant son verre à la hauteur de ses yeux pour évaluer la couleur du liquide. 

Dans le somptueux décor du château du Rohan, chaque table reçoit les bières à l'aveugle, des non alcoolisées aux plus fortes en alcool. Ce sont systématiquement des breuvages fabriqués par des brasseries françaises, répartis dans 38 catégories. Les jurés effectuent ensuite leur tri en fonction de critères objectifs et prédéfinis : l'équilibre des goûts, le respect du style ou encore la présence de défauts ou de faux goûts. Ils sont ainsi invités à laisser au maximum de côté leurs goûts personnels. La tâche n'est cependant pas aisée.

"Les jurés qui viennent de l'Est auront tendance à ne pas trop apprécier les bières du Nord et, vice-versa, les Nordistes pourraient avoir du mal avec la légèreté des bières de l'Est", estime par exemple Hervé Leroux, co-organisateur de France Bière Challenge. Il existe en effet différentes cultures brassicoles en France, très influencées par la tradition des pays voisins. Les bières du Nord ont ainsi tendance à être plus fortes en alcool que celles de l'Est. 

Contrairement au vin, on ne crache pas ! 

Et attention à ceux qui s'imaginent que ces enfilades de bières sont immédiatement recrachées par Mesdames et Messieurs les jurés. Au contraire des dégustations de vin, la nature même de la bière amène la plupart de ces professionnels à avaler plus ou moins tout ce qu'ils ingurgitent. "Les produits sont plus légers que le vin, il faut avoir plus de circulation en bouche, explique Yannick De Cocqueau, coordinateur dégustation. Une partie de l'amertume va se noter dans la première partie de la gorge."

Le concours retrouve cette année l'Alsace après quelques éditions hors du premier territoire brassicole de France. Les organisateurs ont choisi pour l'occasion la commune de Saverne, clin d'œil à la plus grande fête de la bière de France (49 000 visiteurs en 2023) qui se tiendra cette année du 31 août au 1er septembre. À consommer avec modération.

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité