Défi : à 24 ans, cet Alsacien va gravir les plus hauts sommets des massifs français

Publié le
Écrit par Flavien Gagnepain .

Corentin Thomas, 24 ans, s'est lancé le défi de relier les points culminants des cinq massifs montagneux de France à vélo. Un challenge que l'Alsacien relèvera en images, dans l'idée d'en faire un documentaire.

Ce samedi 13 août 2022, a 4h du matin, Corentin Thomas a pris le départ d'un exploit qu'il compte réaliser en une dizaine de jours. Sur son vélo, il espère relier et gravir les sommets des cinq massifs montagneux français.

Du Grand Ballon au Vignemale des Pyrénées en passant par le Puy de Sancy... Corentin Thomas va avaler les mètres de dénivelé positif pendant dix jours. Le défi La trace des géants va prendre vie après des mois de préparation avec son beau-frère Xavier, photographe : "L'idée nous est venue pendant un repas de famille. On voulait lier nos deux passions, le sport et la photo", se souvient celui qui vient d'obtenir son master en STAPS.

S'il se dit passionné de tous les sports, le jeune homme a un faible pour les grandes sorties en extérieur : "Depuis dix ans, je fais du triathlon, du vélo, du trail, de l'alpinisme..." Rien que ça. Pour cet exploit, il s'est préparé encore plus, en accumulant les longues sorties à vélo : "J'essaie de faire de plus en plus de kilomètres pour habituer mon corps. Par exemple, l'autre jour, j'ai fait le tour de Bas-Rhin, soit environ 400 bornes."

Relier les cinq massifs français demande une sacrée préparation. À vélo, on l'a dit, mais aussi à pied. Car notre sportif devra également poser la bicyclette pour atteindre des sommets perchés à plus de 2000m d'altitude : "En trail, on fait des randonnées longues mais aussi courtes avec un peu d'intensité pour ne pas oublier qu'on est quand même dans du sport."

Pas de Mont-Blanc, mais...

Au programme de Corentin : les Vosges, le Jura, les Alpes, le Massif central et les Pyrénées. Un Tour de France qui conviendrait à un maillot à pois, mais qui ne va pas pouvoir se dérouler comme l'Alsacien l'aurait souhaité. Le 5 août, les refuges du Goûter et de Tête Rousse ont été fermés pour dissuader les candidats à l'ascension du Mont-Blanc. En cause, la sécheresse, qui entraîne des chutes de pierre et qui rendent la montée dangereuse.

Pas de quoi décourager ce futur prof d'EPS, qui a imaginé un parcours autour d'Abondance, en Haute-Savoie (voir carte ci-dessous) : "A la place, ce sera 60 km de trail avec 4810m de dénivelé positif, soit l'altitude du Mont-Blanc", explique-t-il.

Avant le grand départ, Corentin confiait une certaine appréhension : "Ma plus grande crainte, c'est d'avoir un gros coup de mou qui m'oblige à l'arrêt pendant plusieurs heures, voire plusieurs jours. On risque d'avoir des orages qui nous stoppent. La chaleur aussi peut jouer. Mais je me suis entraîné à rouler sous de très hautes températures pour m'habituer."

Si le Bas-Rhinois dit "on", c'est qu'il ne sera pas seul dans cette aventure à travers la France. Sur son vélo, il sera suivi par tout un staff familial, pour le mettre dans les meilleures conditions : "Derrière moi, il y aura ma copine, mon père, mon beau-frère Xavier et sa copine. Le corps n'est pas habitué à dix jours de sport intense. Donc il y aura des hauts et des bas qu'il va falloir gérer au mieux."

Xavier Waerzeggers, qui s'est lui aussi mis à l'alpinisme pour pouvoir accompagner son beau-frère dans les hauteurs des Pyrénées, réalisera un documentaire de La trace des géants : "L'objectif, c'est de promouvoir le sport pour tous, et surtout promouvoir les paysages français. Je vais essayer de ramener les plus belles images qu'on peut avoir sur les différents massifs pour montrer que la France, c'est magnifique !"

Il faudra aussi capter les moments difficiles, les moments d'émotion.

Xavier Waerzeggers

Photographe et vidéaste du projet

Il devra également être au plus proche de l'athlète, pour immortaliser tous les instants importants : "Dans le sport, ça va très vite. Il faudra aussi capter les moments difficiles, les moments d'émotion. Ce sera des nuits très courtes, et des enchaînements d'heures de tournage."

En attendant la sortie du documentaire, vous pouvez suivre l'aventure de Corentin Thomas (et ses coulisses) sur Instagram, mais également sur le site internet dédié. Pour savoir où il se trouve exactement et l'encourager sur le bord de la route, son suivi GPS est disponible sur le site d'un de ses nombreux partenaires, qui lui permettent de tenter cet exploit.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité