À Haguenau, un "Job dating" pour trouver un emploi dans le bâtiment

Publié le Mis à jour le
durée de la vidéo: 01 min 19
La Fédération Française du Bâtiment du Bas-Rhin organise une rencontre avec les demandeurs d'emploi ©Reportage 3 Alsace

Madri 7 juin, la Fédération Française du Bâtiment du Bas-Rhin proposait une rencontre à des demandeurs d'emploi. Objectif : leur présenter les métiers du secteur et grâce à des entretiens individuels, faire une pré-sélection de profils qui seront remis à aux patrons d'entreprise de BTP.

Dans le Bas-Rhin, les entreprises du bâtiment recherchent des talents. Peut-être qu’elles les trouveront parmi ces demandeurs d'emploi qui ont fait le déplacement à Haguenau ce mardi 6 juin, pour la rencontre recruteurs-demandeurs d’emploi organisée par la Française du Bâtiment du Bas-Rhin (FFB67).

Certains sont déjà maçons, coffreurs ou charpentiers et veulent se spécialiser, d'autres sont là pour découvrir ces métiers et peut-être choisir de se former. « J’en suis un peu étonnée, mais la maçonnerie m’aurait intéressée, confie Manuela, à la recherche d’un emploi. Ca fait des années que j’y réfléchis, et je voudrais vraiment le faire. »
 
« Ce sont des métiers qui se féminisent, observe Marie, elle aussi chercheuse d’emploi.  Je suis très bricoleuse de nature. La réception de la convocation m’a motivée, je me suis dis que c’était une porte qui s’ouvrait ».


Mille employeurs potentiels



Chaque participant rencontre un représentant de la fédération bas-rhinoise du bâtiment, qui regroupe mille entreprises et donc autant d'employeurs.
 
« Avec la pyramide des âges, on commence à avoir 40% de gens qui partent à la retraite,
indique Raphaël Badila, le secrétaire général adjoint de la FFBR. Donc on commence déjà à travailler en amont sur le remplacement de ces gens-là ».
 
« On cherche à la moins des jeunes et moins jeunes, formés ou pas, sur les métiers du bâtiment », ajoute-t-il, en indiquant que la fédération s’applique à « rendre les gens opérationnels dans l’année qui vient par rapport aux postes qui vont se développer ».
 
Comme le chauffagiste qu’il vient de rencontrer, beaucoup espèrent que leur CV sera remarqué par un patron qui les recevra, mais ça ce sera la prochaine étape.