Haguenau: le "non-marché" de Noël réchauffe un peu le coeur des habitants et des commerçants

Ce samedi 28 novembre, les habitants de Haguenau ont découvert, surpris, une dizaine de chalets de Noël ouverts. Un grand sapin a été installé, un calendrier de l'Avent mis en place, mais qu'on se le dise, ce n'est pas un marché de Noël. Petit jeu de mots et tentative de sauvetage d'ambiance...
Quelques chalets de Noël ont été ouverts à Haguenau
Quelques chalets de Noël ont été ouverts à Haguenau © Jérôme Gosset / France télévisions
Les premiers surpris sont les Haguenauviens. Ils ont tellement entendu parler de l'annulation du marché de Noël de Strasbourg -qui attire chaque année une  immense foule de deux millions de visiteurs- qu'ils ne pensaient pas avoir droit à quoi que ce soit, chez eux, qui rappelle l'ambiance de Noël. En découvrant le lieu, une habitante reconnait : "Je m'attendais pas à trouver des chalets, alors c'est plutôt une aubaine". Bien sûr, c'est une version très réduite de ce qu'est un marché habituellement : "Il manque un peu l'esprit de Noël, mais c’est mieux que rien !" rajoute une passante. "Il manque le vin chaud, il manque la musique, le monde, c’est spécial..." estime un troisième.
 
Surprise à Haguenau, quelques cabanons de Noël ont pu ouvrir leurs volets
Surprise à Haguenau, quelques cabanons de Noël ont pu ouvrir leurs volets © Jérôme Gosset / France télévisions


Des boutiques éphémères, bien séparées les unes des autres 

"Plus on approchait des fêtes, plus on s’est dit que notre centre-ville devait être attractif et proposer quelques chose de différent que ce que les gens ont en permanence ici." explique Claude Sturni, le maire de Haguenau. "On a pris une série de mesures, on a mis du gel hydro-alcoolique à disposition dans l’espace public, on a revu le stationnement, pour permettre aux gens de venir en toute sécurité au centre-ville."
 
Des boutiques à bonne distance les unes des autres
Des boutiques à bonne distance les unes des autres © Jérôme Gosset /France télévisions

En plus des boutiques de commerçants permanents, qui ont pu rouvrir leur magasin ce samedi 29 novembre, il y a donc quelques échoppes éphémères comme celle de Margaux Butscher, vendeuse de bougies. "On a beaucoup de chance de pouvoir travailler, ce n’était pas prévu. Pour nous, c’est un privilège, sinon la seule alternative était la vente en ligne, et c’est quand même beaucoup plus sympa d’avoir le contact avec le client."
 
Dans un des chalet, une vendeuse de bougies
Dans un des chalet, une vendeuse de bougies © Jérôme Gosset /France télévisions


Un calendrier de l'Avent géant, une boite aux lettres au Père-Noël ...

Un calendrier de l'Avent avec ses 24 surprises, prêtes à être dévoilées et une boîte aux lettres pour les messages au Père Noël
Un calendrier de l'Avent avec ses 24 surprises, prêtes à être dévoilées et une boîte aux lettres pour les messages au Père Noël © France télévisions
 

...et un beau sapin, qui a une histoire

Le grand sapin qui se dresse sur la place d'Armes de Haguenau se trouvait en fait dans un jardin privé. De plus en plus grand et imposant au fil des ans, le vénérable menaçait de ne plus tenir bien longtemps dans le sol sablonneux, si typique de la ville. Alors la propriétaire, Claudine Ohlmann, a décidé de l'offrir à la commune pour sa décoration de Noël. Inutile d’aller en couper un autre, c'est donc un sapin de jardin, de 12 mètres, qui trône cette année au coeur de Haguenau. 
 
Ce sapin, de 12 mètres de haut, a été planté en 1975 par Georges Traban, dans son jardin de Haguenau
Ce sapin, de 12 mètres de haut, a été planté en 1975 par Georges Traban, dans son jardin de Haguenau © Jérôme Gosset / France télévisions

Particularité, cet arbre a été planté en 1975, par un ancien patron de France 3, encore FR3 à l'époque. Georges Traban, qui l'avait planté dans son propre jardin, est malheureusement décédé de la Covid cette année. C'est sa belle-soeur par alliance qui a eu l'idée de faire don de l'arbre devenu trop grand. Un beau cadeau pour cette période de Noël. Il est découvrir dans Haguenau, tout comme les chalets, qui seront ouverts tous les jours jusqu’à 19 heures et jusqu’au 30 décembre 2020. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noël événements sorties et loisirs tradition culture