Cet article date de plus de 4 ans

Installation des bureaux de vote en vue du second tour

C'est l'effervescence ce samedi dans les écoles, gymnases et salles communales qui s'apprêtent à accueillir les électeurs en vue du second tour de l'élection présidentielle ce 7 mai. Illustration dans une école maternelle de Haguenau.
Pousser les tables, installer les isoloirs et les urnes : tout doit prêt et opérationnel demain matin dès 8 heures pour accueillir les premiers électeurs qui viendront voter pour le second tour de l'élection présidentielle.
Demain, 1667 bureaux de vote seront ouverts en Alsace, de 8h-19h - excepté à Strasbourg où ils fermeront à 20h :

Trouvez votre bureau de vote 

Vous ne savez pas où vous devez vous rendre demain ? Consultez votre carte d'électeur, vous y verrez mentionné votre numéro de bureau.
Rendez-vous ensuite sur cette carte interactive (éditée par linternaute.com) pour trouver l'adresse de votre bureau

durée de la vidéo: 01 min 30
Installation des bureaux de vote à Haguenau ©France 3 Alsace


Les règles des bureaux de vote

L'improvisation n'a pas sa place en la matière : l'organisation des bureaux de vote est régie par le code électoral, afin de garantir au mieux la liberté du vote.

Chaque commune est divisée, par arrêté préfectoral, en autant de bureaux de vote que l'exigent les circonstances locales et le nombre d'électeurs.
Il est préconisé de ne pas excéder le nombre de 800 à 1 000 électeurs inscrits par bureau.

Le bureau de vote dispose obligatoirement de plusieurs éléments :

Doivent être affichés dans chaque bureau de vote :
- un avis rappelant les pièces d'identité que doit présenter l'électeur
- une affiche reproduisant les dispositions du code électoral relative à la liberté et au secret du vote
- éventuellement l'arrêté préfectoral avançant l'heure d'ouverture ou retardant l'heure de clôture du bureau de vote

Les bureaux de vote sont institués sont composés de différents intervenants : un président, au moins 2 assesseurs et un secrétaire.
 

Les électeurs doivent se munir de leur pièce d'identité

Pour voter, l'électeur doit être inscrit sur la liste électorale du bureau de vote dans lequel il se présente. Il doit nécessairement présenter une pièce d'identité, quelle que soit la commune. L'absence de carte électorale n'empêche pas de voter, mais elle nécessite des vérifications portant sur le lieu de vote de l'intéressé.
 

Qui peut pénétrer dans le bureau de vote ?

Le bureau de vote n'est pas un endroit ouvert à tous et seuls peuvent y pénétrer :
les électeurs inscrits sur les listes électorales du bureau ;
les délégués des candidats ou des listes ;
les membres et délégués des commissions de contrôle des opérations de vote ;
les délégués du Conseil constitutionnel pour les scrutins relevant de son contrôle (référendum, élection du Président de la République).

Toute discussion ou délibération des électeurs est interdite à l'intérieur des bureaux de vote.

L'entrée de la salle de vote est également interdite à tout électeur porteur d'une arme.
Le président du bureau de vote a seul la police de l'assemblée. Nulle force armée ne peut sans son autorisation être présente dans la salle ou aux alentours.
Il peut faire expulser tout électeur qui troublerait ou ralentirait les opérations de vote ou de dépouillement.
 


Le dépouillement des votes

Le dépouillement commence dès la clôture du scrutin. Il est effectué par les scrutateurs aux tables de dépouillement, en présence des délégués des candidats et des électeurs, et sous la surveillance des membres du bureau.
Il se décompose en plusieurs étapes :
Les membres du bureau dénombrent les émargements. L'urne est ouverte, le nombre d'enveloppes, ainsi que de bulletins sans enveloppe, est vérifié : il doit être conforme aux émargements. Dans le cas contraire, il en est fait mention au procès-verbal.
Les enveloppes contenant les bulletins sont regroupées par paquet de 100. Elles sont introduites dans des enveloppes prévues à cet effet (enveloppes de centaine). Ces enveloppes sont cachetées. Le président du bureau et au moins deux assesseurs représentant les listes ou les candidats, les signent. Le dernier paquet d'enveloppes, qui compte moins de 100 bulletins, est également introduit dans une enveloppe de centaine sur laquelle est indiqué le nombre d'enveloppes contenues. Cette mise sous enveloppe ne s'effectue pas lorsque moins de 100 électeurs ont voté dans le bureau de vote.
Les enveloppes de centaine sont réparties entre les tables de dépouillement et ouvertes par les scrutateurs.

Un scrutateur ouvre les enveloppes de vote une à une, déplie le bulletin et le passe à un autre scrutateur qui le lit à voix haute et intelligible. Les noms portés sur les bulletins sont relevés sur des feuilles préparées à cet effet et par au moins deux scrutateurs. Toute autre procédure peut entraîner l'annulation de l'élection.
Puis les scrutateurs signent les feuilles de pointage et les remettent au bureau, ainsi que les bulletins et enveloppes dont la validité leur a paru douteuse ou a été contestée par des électeurs ou des délégués des candidats. C'est le bureau qui décidera alors de la validité d'un bulletin ou d'une enveloppe.

Le bureau arrête alors le nombre de suffrages exprimés , le nombre des suffrages blancs et nuls et le nombre de suffrages obtenus par chaque candidat ou chaque liste.
 

Le procès-verbal

Il retrace le déroulement des opérations, est rédigé par le secrétaire du bureau dans la salle de vote, et ce, immédiatement après le dépouillement et en présence des électeurs.
Il comporte :
le nombre des électeurs inscrits ;
le nombre des votants ;
le nombre de suffrages exprimés ;
le nombre de suffrages recueillis par chaque candidat ou par chaque liste ;
le nombre d'électeurs qui n'ont pas retiré leur carte électorale alors qu'elle était tenue à leur disposition au bureau de vote ;
toute réclamation des électeurs ou des délégués des candidats ou des listes, ainsi que les décisions motivées prises par le bureau sur les incidents qui ont pu se produire.
Le procès-verbal est établi en 2 exemplaires sur des imprimés fournis par la préfecture. Il est signé par tous les membres du bureau et contresigné par les délégués des candidats ou des listes en présence. S'ils refusent, mention en est faite au procès-verbal.

La proclamation des résultats
Une fois, le procès-verbal établi, le résultat est proclamé en public par le président du bureau et affiché par ses soins en toutes lettres dans la salle de vote, avec les indications suivantes :
le nombre d'électeurs inscrits ;
le nombre de votants ;
le nombre de suffrages exprimés ;
le nombre de suffrages recueillis par chacun des candidats ou listes ;
les noms des candidats éventuellement élus.

Source : Ministère de l'Intérieur

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élection présidentielle politique élections