Cet article date de plus de 5 ans

le slow food pour consommer autrement

Le slow food opposé au fast food défend le goût, les producteurs et l'environnement. Ce mouvement est né il y a 25 ans en Italie et compte 150.000 membres à travers le monde. Dans le Bas-Rhin, l'association des Schnaekele se mobilise depuis 10 ans pour tenter de faire bouger les consciences.  
Une fois par mois, l'association organise des cours de cuisine collectifs
Une fois par mois, l'association organise des cours de cuisine collectifs
Dans les rue de Strasbourg, on aperçoit régulièrement le stand d'animation mobile de l'association Schnaekele. Il vient au devant des consommateurs et de ses adhérents pour proposer des recettes simples autour des légumes de saison. Les habitués, eux, viennent aussi récupérer leur paniers livrés par les producteurs eux-mêmes. C'est la garantie pour ces clients de ne plus avaler des légumes ou des fruits qui ont fait le tour de la terre avant d'arriver dans leurs assiettes. Le slow food commence par là, à l'inverse de nos habitudes actuelles.

Avec ce système, ces consommateurs exigeants ne font pas leur marché, ils s'abonnent chez les producteurs. Fruits, légumes, laitages, viandes, pain et vin, ils paient par mensualité en fonction de la taille des paniers choisis. Ensuite, les repas sont élaborés avec les produits frais disponibles. Le lien producteur consommateur est direct, il n'y a pas d'intermédiaire et les prix sont censés être plus justes. Le circuit court de distribution fonctionne sur le principe de la confiance et de la responsabilité du consommateur. Pour nombre d'entre eux, c'est devenu un acte politique, militant.
durée de la vidéo: 03 min 04
Une autre façon de se nourrir...
En 25 ans, le mouvement slow food a essaimé. Le réseau s'étend à présent dans 150 pays et compte 1500 antennes locales appelées Conviviums. Les Schnaekele bas-rhinois cultivent aussi cet esprit du partage dans la bonne humeur. Une fois par mois, ils organisent des cours de cuisine collectifs. Avec un panier de légumes version famille et quelques ingrédients simples rajoutés, le groupe parvient à manger à 11 personnes pour 15 euros en tout. La démonstration que l'on peut se nourrir sainement pour pas très cher. A condition d'être un peu inventif dans les recettes et de ne pas avoir peur de changer ses habitudes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tendances consommation économie