Monument préféré des Français 2022 : le fort de Schoenenbourg en Alsace représentera le Grand Est en finale

Publié le
Écrit par Michael Martin

Les 14 sites sélectionnés pour l'édition 2022 du "Monument préféré des Français" sur France 3 ont été dévoilés mercredi 29 juin. Le Grand Est est représenté par le fort de Schoenenbourg, dans le Bas-Rhin.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

C'est donc le fort de Schoenenbourg qui est le site retenu pour représenter le Grand Est au Monument préféré des Français 2022. L'émission de Stéphane Bern est de retour en septembre sur France 3 pour une nouvelle compétition.

Deux autres monuments de la région étaient en lice : le Parc de Wesserling (Haut-Rhin) et le Musée de la Faïence et le Moulin de la Blies à Sarreguemines (Moselle). Mais les votes se sont tournés vers l'ouvrage d'artillerie de Schoenenbourg, dans le Bas-Rhin, installé sur les communes d'Hunspach et Ingolsheim.

L'annonce a été faite mercredi 29 juin 2022, à l'occasion de l'émission Le village préféré des Français qui a récompensé la commune alsacienne de Bergheim (Haut-Rhin).

A vous de voter

Pour voter pour votre monument préféré, rendez-vous sur la page dédiée sur le site de France Télévisions ou par téléphone au 32 45 (0,80€/min + prix appel). Vous avez jusqu'au 22 juillet 23h59 pour vous décider. Le résultat sera dévoilé à l'occasion des Journées européennes du Patrimoine, lors de l'émission spéciale, le week-end des 17 et 18 septembre 2022.

Construit entre 1931 et 1935, le fort de Schoenenbourg est le plus grand fort de la Ligne Maginot visitable en Alsace. Inscrit aux Monuments Historiques, le Fort est à l’époque à la pointe de la technologie et peut accueillir jusqu’à 630 soldats. En mai et juin 1940, il encaisse plus de 3000 bombes et obus allemands mais reste opérationnel. Il riposte en tirant près de 17.000 coups de canons. Attaqué mais invaincu, l’équipage du Fort de Schoenenbourg ne dépose les armes que sur ordre formel du Haut Commandement français six jours après l’entrée en vigueur de l’Armistice de juin 1940.