Nouvelle mobilisation anti-GCO à Eckwersheim

Publié le Mis à jour le

Une huitième cabane anti-GCO a été érigée ce samedi par le collectif GCO Non Merci. Elle se trouve à proximité du château d'eau d'Eckwersheim, sur le tracé de la future autoroute payante qui doit contourner Strasbourg par l'ouest.

Le combat continue. Samedi matin vers 10h 30, une centaine de personnes se sont retrouvées pour dire non, une nouvelle fois, au futur Grand Contournement Ouest de Strasbourg (GCO). Le rassemblement s'est déroulé sur le territoire de la commune d'Eckwersheim, au pied du château d'eau et à proximité immédiate des préfabriqués de la société Vinci, la société en charge de la construction de la route. A cet endroit viennent de s'achever les fouilles archéologiques et la place est désormais libre en attendant le début des travaux.
Mais les élus, citoyens, agriculteurs et écologistes qui forment le collectif GCO Non Merci, veulent encore y croire. Pour bien montrer qu'ils ne baisseront pas la garde, ils ont inauguré une nouvelle cabane anti-GCO, la huitième située elle aussi sur le tracé de contournement. Le maire d'Eckwersheim, Michel Léopold ainsi que le président de l'association Ligne Verte, Jean-Marie Wilhelm ont pris la parole samedi pour réaffirmer leur opposition au projet qu'ils jugent "inutile et écologiquement désastreux". Plusieurs recours ont déjà été déposés par les opposants au GCO dans l'espoir de suspendre ce projet routier.  

L'interview de Jean-Marie Wilhelm, président de l'association Ligne verte :
durée de la vidéo: 00 min 37
Manif anti-GCO