VIDÉO - Bas-Rhin : une opération “péage gratuit” à Schwindratzheim en opposition à la réforme des retraites

Les personnes participant à l'opération "péage gratuit" à Schwindratzheim étaient sur les lieux dès 7 heures du matin. / © Claire Peyrot, France Télévisions
Les personnes participant à l'opération "péage gratuit" à Schwindratzheim étaient sur les lieux dès 7 heures du matin. / © Claire Peyrot, France Télévisions

Une centaine d'opposantes et d'opposants à la réforme des retraites avait rendez-vous au péage de Schwindratzheim (Bas-Rhin), sur l'autoroute A4, le lundi 30 décembre à 7 heures du matin. Une opération "péage gratuit" a été organisée dans le sens Paris-Strasbourg.

Par Vincent Ballester

Les automobilistes sur l'autoroute A4 allant vers Strasbourg ont bénéficié d'une opération "péage gratuit", à Schwindratzheim (Bas-Rhin), le lundi 30 décembre 2019 (voir tweet en bas d'article). Elle était organisée par des opposantes et opposants à la réforme des retraites, très contestée.

Une centaine de personnes s'est retrouvée sur place dès 7 heures du matin. Parmi elles, des syndicalistes (CGT, Unsa, Sud-Rail), du personnel de la SNCF ou de PSA Mulhouse (Haut-Rhin), mais aussi des étudiantes et étudiants.
 
Parmi les forces en présence, des syndicalistes, des cheminots, et des "gilets jaunes". / © Claire Peyrot, France Télévisions
Parmi les forces en présence, des syndicalistes, des cheminots, et des "gilets jaunes". / © Claire Peyrot, France Télévisions

On trouvait aussi des "gilets jaunes", dont la présence sur place était déjà attestée en novembre 2018.  Les forces en présence venaient d'Alsace (Bischheim, par exemple), mais aussi de Lorraine (comme Sarrebourg).

L'opération a profité aux automobilistes allant dans le sens Paris-Strasbourg. Mais si le péage était gratuit, il leur était suggéré de contribuer à une caisse de grève. Car le mouvement social dure depuis le 5 décembre, et les gens mobilisés depuis le début ne vont pratiquement toucher aucun salaire en décembre. La cagnotte doit leur permettre de compenser le salaire perdu. Au niveau national, un million d'euros a été récolté par la CGT.
 
Plutôt que payer le péage, contribuer à la caisse de grève ? / © Claire Peyrot, France Télévisions
Plutôt que payer le péage, contribuer à la caisse de grève ? / © Claire Peyrot, France Télévisions

Le péage est resté gratuit pendant deux heures. Sanef, qui gère l'infrastructure, n'a pas encore communiqué sur les suites qu'elle entend donner à cette opération. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus