Schiltigheim : mort d'un enfant dans un violent incendie, onze blessés, une interpellation

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marc Chanel
Plusieurs heures après l'incendie, les sapeurs-pompiers sont toujours sur place
Plusieurs heures après l'incendie, les sapeurs-pompiers sont toujours sur place © C. Peyrot/France 3 Alsace

Un incendie d'origine criminelle s'est déclaré ce mardi 3 septembre dans un immeuble sis rue Principale à Schiltigheim. Un enfant, âgé de 11 ans, est mort. Onze autres victimes ont été blessées selon les pompiers. Un individu a été interpellé.

Les sapeurs-pompiers ont été été engagés vers 3h50 ce mardi 3 septembre pour un feu qui s'était déclaré dans les parties communes d’un immeuble de logements sociaux de deux étages, au 47 rue Principale, au coeur de Schiltigheim (Bas-Rhin). A l’arrivée des secours, le feu s'était propagé dans un appartement situé au 1er étage, indique le service départemental d'incendie et de secours du Bas-Rhin. Un enfant, âgé de 11 ans, est mort.


Une famille présente à Schiltigheim "depuis au moins 15 ans"

Onze autres victimes, dont plusieurs membres de la même famille, ont été légèrement blessées, deux plus sérieusement en se défenestrant, selon un dernier bilan transmis par les secours. "La famille touchée par la mort du jeune garçon est bien connue de Schiltigheim, ils sont là depuis au moins 15 ans, même s'ils sont d'origine étrangère, ils sont Schilikois depuis fort longtemps", a annoncé Danielle Dambach, maire écologiste de la commune, lors d'un point presse organisé à 12h30. Elle a également exprimé "au nom de toute la ville de Schiltigheim, notre émotion et toute notre compassion à l'égard de la famille de ce jeune garçon"
 
"Une centaine de personnes est actuellement accueillie au sein de la mairie. Nous recherchons activement toutes les solutions pour que tout le monde puisse être relogé dès cette nuit" a ajouté la maire. Au plus fort de l’intervention, une centaine de soldats du feu ont été mobilisés. À la mi-journée, une soixantaine de pompiers sont toujours sur place pour maîtriser l'incendie.  


Un individu interpellé

S'agit-il d'un accident ou d'un acte criminel ? Pour l'instant, les circonstances de l'incendie n'ont pas encore été déterminées, nous indique la direction départementale de la sécurité publique du Bas-Rhin, en charge de l'enquête. Aucune piste n'est écartée"Un individu a été interpellé dans la nuit, aux abords de l'immeuble. On ne peut à l'heure actuelle faire un lien entre sa présence et l'incendie" précise la DDSP. Un homme de 22 ans a été placé en garde à vue dans la soirée ce mardi, dans le cadre de l'incendie mortel survenu dans la nuit de lundi à mardi à Schiltigheim (Bas-Rhin). Un autre individu avait déjà été interrogé par les forces de l'ordre avant d'être mis hors de cause. 
   

"C'est clairement criminel"

Danielle Dambach, est plus catégorique concernant l'hypothèse d'une origine criminelle. "Il y avait trois caméras dans le fond de la cour, elles ont capté des images. Laissons maintenant aux spécialistes le temps de faire cette enquête. J'espère que le ou les criminels seront trouvés. Parce que ce qui se passe est grave, c'est clairement criminel. Il faut que les coupables soient pris. je suis consternée".

"Je ne peux pas m'empêcher de faire le lien avec l'incendie qui a eu lieu rue du Fondeur", 
a expliqué un peu plus tôt dans la matinée la maire sur les lieux du drame. Six personnes avaient été évacuées dans la soirée du lundi 19 août par la grande échelle d'un immeuble situé à l'angle de la rue du Fondeur et des Vosges. Un tag revendiquant cet acte avaient été découvert sur l'une des façades de la mairie de Saint-Nabor quelques jours plus tard. 


"Un déferlement d’actes malveillants"

Roland Ries, maire socialiste de Strasbourg, a lui aussi réagi. Il évoque "un incendie d’une violence extrême, dans un immeuble géré par le Foyer Moderne, comprenant 45 appartements, occupés pour la plupart d’entre eux par des familles d’origine étrangère. Vraisemblablement d’origine criminelle, ce drame a coûté la vie à un jeune garçon de 11 ans. C’est absolument inadmissible. Depuis plusieurs mois maintenant, j’observe avec consternation un déferlement d’actes malveillants à Strasbourg et dans le Bas-Rhin."

"Tags racistes et antisémites, incendies criminels, autant de gestes détestables que je condamne avec fermeté. Je souhaite que les auteurs de ces actions aujourd’hui meurtrières soient identifiés et appréhendés dans les plus brefs délais, et que la police et la justice feront preuve de la plus grande sévérité."

 
 

Un centre d’accueil a été activé dans une salle de la mairie pour accueillir les résidants de l'immeuble.
En fin de matinée le feu n'est pas encore complètement maîtrisé. Les opérations d’extinction puis de déblai seront de longue durée, précise le SDIS 67.
 
 

La page spéciale du journal régional du 3 septembre


 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.