• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Un incendie à Schiltigheim revendiqué dans des tags anti-migrants à Saint-Nabor

Des tags racistes découverts le 21 août à Saint Nabor / © V. Ruiz Suri/France 3 Alsace
Des tags racistes découverts le 21 août à Saint Nabor / © V. Ruiz Suri/France 3 Alsace

Ce mercredi 21 août, des tags racistes ont été découverts sur la façade de la mairie de Saint-Nabor. L'une des inscriptions revendique l'incendie survenu lundi soir dans un bâtiment rue du Fondeur, dans lequel une famille de demandeurs d'asile est logée.

 

Par M.C.

Trois incendies se sont déclarés les 19 et le 20 août à Schiltigheim, dans un immeuble rue du Fondeur, dans une résidence du Crous rue Saint-Charles et dans un box situé au sous-sol d'un autre immeuble rue Perle. Le premier, survenu dans la soirée du lundi 19 août à l'angle de la rue du Fondeur et des Vosges, a touché un bâtiment comprenant six appartements. Trois d'entre-eux sont loués par l'association Horizon Amitié, dont un occupé par une famille de demandeurs d'asile.

Six personnes ont été évacuées ce soir-là par la grande échelle. "Les traces de deux départs de feu dans la cave laissent peu de doute quant à une probable origine criminelle de l’incendie", expliquait la ville, dans un communiqué diffusé le lendemain.
 
Ce mercredi 21 août vers 8h30, des tags racistes ont été découverts sur l'une des façades de la mairie de Saint-Nabor (Bas-Rhin). L'un d'eux revendique l'incendie de la rue du Fondeur, dans une phrase explicite : "nous revendiquons l'incendie à Schiltigheim qui vise des colons". D'autres inscriptions s'en prennent au préfet Jean-Luc Marx ou aux migrants.

Je ne pensais pas qu'il pourrait y avoir autant de méchanceté 

-François Lantz, maire de Saint-Nabor-

"On ne comprend pas, on est surpris par la gravite des tags, la dureté des slogans, ça donne la chaire de poule" témoigne, François Lantz, le maire de la commune. "Je suis stupéfait que ça arrive ici, dans ce village paisible au pied du Mont Sainte-Odile, à 40 kilomètres de Schiltigheim. Je suis particulièrement touché par la croix celtique; l'un des symboles utilisé par les néo-nazis". L'édile a déposé une plainte dans l'après-midi à la gendarmerie de Rosheim.

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus