Solidarité avec les SDF : Des gestes qui réchauffent

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie Pouchin

Moins 10 degrés encore cette nuit. Le dispositif d'hébergement exceptionnel à Strasbourg s'accompagne d'un élan citoyen qui fait chaud au coeur. Initiatives de parents d’élèves, voisins bienveillants, collectes… Reportage au gymnase Branly.

Ils sont quatre vingt chaque soir à pousser la porte de ce gymnase mis à la disposition par la Ville de Strasbourg. Les plus fatigués vont se coucher sans attendre. Les autres prennent le temps de discuter avec leurs nouveaux voisins qui leur préparent toujours quelque chose. Les habitants du quartier viennent tous les soirs eux aussi avec un repas chaud ou quelques vêtements qu'ils ont collectés.



Le gymnase Branly accueille chaque soir 80 personnes, envoyées par le 115, qui ont trouvé un toit et des voisins particulièrement bienveillants ©France 3 Alsace




Tout  commence la semaine dernière lorsque qu'une maman d'élève apprend que le gymnase est réquisitionné. Olivia Hoffmann veut se rendre utile. Elle fait passer un message dans le cahier de liaison des enfants. L'appel est entendu. L'élan de solidarité prend de l'ampleur.



Des voisins bienveillants et révoltés



Hier soir par exemple, ce sont les parents d'élèves qui ont préparé le repas pour les quatre vingt nouveaux locataires du gymnase. Boulettes de viande, petit pois carottes, riz et soupe, préparés à la maison et apportés encore chauds au gymnase. Les bénévoles de la protection civile donnent un coup de main pour la distribution. 





C'est tout un quartier qui se mobilise. Des voisins à la fois bienveillants et révoltés par la situation. L'hébergement exceptionnel devrait être maintenu jusqu'à mardi matin. D'ici là, les parents d'élèves de l'école Branly promettent de rester à leurs côtés..





Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité