200 personnes à Strasbourg pour soutenir l'hébergement d'urgence

Dans le Bas-Rhin, le financement de l’hébergement d’urgence est supprimé sans préavis par le Conseil départemental, avec effet rétroactif au 1er Janvier. Jeudi, des travailleurs sociaux ont manifesté, tout près de l’hôtel du préfet où une réunion sur ce sujet était justement prévue

La plupart des associations ne l'ont appris que la dernière semaine de janvier, les aides à l'hébergement d'urgence sont supprimées par le Conseil départemental du Bas-Rhin. Ces aides représentent la somme de 640 OOO euros

Frédéric Bierry, le président du Conseil départemental, met en avant le désengagement de l'Etat envers les collectivités. Il pointe du doigt les 230 millions d'euros manquant pour le budget 2016.

Ils se sont retrouvés devant la préfecture où se tenait jeudi après-midi une réunion sur le sujet le conseil départemental a mis en avant le désengagement de l'état qui l'oblige à faire des choix.