Allemagne : Europa-Park accueille 10.000 visiteurs pour sa réouverture, "une forme de victoire sur le coronavirus"

Les manèges d’Europa-Park ont repris du service vendredi 29 mai 2020. Resté fermé plusieurs semaines pour cause de crise du coronavirus, le plus grand parc d'attractions et de loisirs d'Allemagne a accueilli 10.000 visiteurs priés de se divertir prudemment.
 

Le port du masque est désormais obligatoire dans les manèges Europa Park.
Le port du masque est désormais obligatoire dans les manèges Europa Park. © Philippe Dezempte/France Télévisions
L’une des plus hautes montagnes russes d’Europe fait à nouveau crier ses passagers. Le Silver Star s’est remis en marche vendredi 29 mai 2020, comme l’ensemble des attractions d’Europa-Park. Le géant du divertissement situé à Rust, en Allemagne, à quelques kilomètres de la frontière française, peut enfin débuter sa saison avec deux mois de retard sur le calendrier initial, crise du coronavirus oblige.

Une reprise partielle puisque pour le moment, seules 10.000 personnes peuvent être accueillies quotidiennement dans le parc dont la superficie équivaut à 133 terrains de foot. Une jauge fortement réduite au regard des 30.000 visiteurs présents en moyenne en temps normal.

Sans surprise, ce vendredi, la reprise se jouait à guichets fermés. "Nous sommes venus pour fêter la réouverture et la victoire sur le coronavirus", clame un visiteur venu en famille. "On n'a pas peur. On respecte les règles et les distances de sécurité, mais on est contents d’être là", affirme un autre.
 

Réouverture sous conditions

Sortie symbolique pour les uns, bouffée d’air frais et d’adrénaline après des semaines de confinement sans beaucoup de palpitations pour d’autres. La réouverture était attendue, même si elle se heurte aux contraintes de la crise sanitaire qui obligent à jouir d'une distraction prudente. "Ensemble on pourra vivre ensemble une journée placée sous le signe de l’insouciance et de la sécurité pour tous. Pour cela il suffira de prêter attention aux autres et à certaines règles fondamentales", prévient la direction du parc à travers une vidéo pédagogique.

Port du masque obligatoire dans les attractions, ainsi qu'à l'entrée des restaurants et dans les boutiques, respect d’une distance de 1,5 m entre les visiteurs, espacement dans les manèges, autant de normes liées au risque de propagation du Covid-19 qui ne semblent pas doucher l’enthousiasme des visiteurs. "Tout le monde s’habitue à voir les autres avec des masques, cette atmosphère ne me dérange pas", témoigne une jeune femme.

Plus de 100 millions d’euros de pertes

Le colosse d'Outre-Rhin a dû s’adapter pour voir revenir une partie de sa clientèle. En attendant la réouverture des frontières, prévue le 15 juin prochain, seuls les allemands peuvent s’y rendre. "Nous avons des visiteurs sympas et reconnaissants", avoue Roland Mack, propriétaire d’Europa-Park, avant d’ajouter, "nous avions bien travaillé avant cette période, dieu merci".

Habituée à battre des records de fréquentation, en quelques semaines, sa structure a enregistré plus de 100 millions d’euros de pertes. Sur les 4.500 employés normalement présents à cette époque, 2.000 sont encore au chômage partiel. Avant de tourner à plein régime, il faudra encore patienter. Si les conditions sanitaires sont jugées satisfaisantes, la jauge de visiteurs pourrait être réévaluée à la hausse prochainement. Et la réservation en ligne reste de mise.  

L'attraction Pirates de Batavia rouvrira fin juillet

Pour commémorer son 45e anniversaire, Europa-Park ne prévoit pas de grandes nouveautés cette année. La principale, c'est la réouverture, cet été, de l'attraction Pirates de Batavia dans le quartier hollandais, détruite par un incendie il y a exactement deux ans, le 26 mai 2018.
L'un des 80 flibustiers et aventuriers de l'attraction Pirates de Batavia, nouvelle formule.
L'un des 80 flibustiers et aventuriers de l'attraction Pirates de Batavia, nouvelle formule. © Europa-Park
Dès le 30 juillet prochain, les visiteurs pourront donc à nouveau faire une escapade en bateau à travers une ville portuaire exotique de l'Indonésie du 18e siècle. Une scénographie renouvelée, avec près de 80 nouveaux personnages animés, aventuriers et flibustiers qui donneront vie à cette colonie hollandaise imaginaire.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
allemagne international loisirs sorties et loisirs coronavirus/covid-19 santé société économie