Au Salon de l’agriculture, le jardinage facile avec des déjections de poisson

Publié le Mis à jour le
Écrit par PS
durée de la vidéo: 01 min 50
Au Salon de l’agriculture, le jardinage facile avec des déjections de poisson

A Gertwiller, une start up développe le principe de l’aquaponie : dans une serre connectée, des plantes suspendues au-dessus de bassin d’eau s’alimentent en engrais grâce à des déjections de poisson. Une solution écologique, ludique et pratique.

Dans les serres imaginées par la start’up My Food, ce ne sont pas des jardiniers qui travaillent mais des poissons. Les plantes sont cultivées dans des tours verticales placées au-dessus de bassins remplis de poissons d’élevage.

Les plantes pompent dans cette eau et les déjections des poissons agissent comme un engrais. C’est le principe de l’Aquaponie.

« Le jardinage va prendre parfois en été jusqu’à une heure par jour : on arrose, on chasse les limaces, là c’est une heure par semaine. On plante, on récolte, c’est les poissons qui travaillent. », explique Matthieu Urban, Co-fondateur de la start'up  MyFood.

Si on peut voir en ce moment la serre dans les allées du Salon de l’agriculture, c’est à Gertwiller, près d’Obernai, que la start’up a ses racines.
Elle commercialise des serres clé en main, de 4 à 22 m2 pour produire chez soi jusqu’à 450 kg de légumes par an. Une application permet de gérer à distance la température de l’eau, de l’air, le pH et l’humidité dans la serre.

Mais le jardinage facile a un coût : compter entre 4 et 8000 €.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.