Strasbourg : ils organisent un guet-apens avec séquestration, six personnes en comparution immédiate

Cinq hommes et une femme sont déférés ce vendredi 7 mai devant le parquet de Strasbourg pour avoir séquestré un homme de 29 ans et lui avoir volé de l'argent, des clefs et son téléphone portable. Ils encourent 3 ans de prison et 45.000 euros d'amende.

Voiture de police (image d'illustration)
Voiture de police (image d'illustration) © Alexandre MARCHI. MaxPPP.

Samedi 20 février 2021, Léo*, un Strasbourgeois de 29 ans ne s'est pas méfié : l'une de ses connaissances, une jeune fille de 20 ans lui donne rendez-vous via Snapchat en début de soirée. "Faisant miroiter au jeune homme une soirée coquine", selon la police, la jeune fille l'embarque dans sa voiture après avoir acheté et consommé une grande quantité d'alcool, direction le parking du lac du Baggersee, à Illkirch-Graffenstaden pour fumer un joint.

La soirée prend alors une toute autre tournure : cinq hommes, complices de la jeune femme, les attendent. Ils extraient alors Léo de la voiture, le brutalise et lui volent 800 euros en espèces, son téléphone portable, les clés de son appartement et sa carte bancaire. Sous la menace, il en fournit le code secret, volontairement erroné.

Une partie du groupe le maintient sur place, pendant que les autres se rendent à un distributeur de billets et tentent, en vain, d'effectuer un retrait. Plus tard, ils se rendent au domicile de la victime et fouillent intégralement le logement. Après près de deux heures de séquestration, les agresseurs finissent par prendre la fuite.

10 jours d'incapacité totale de travail

Léo parvient finalement à arrêter un véhicule et à se faire conduire à l'hôpital. Il porte plainte le lendemain matin, mais étant alcoolisé au moment des faits, il ne peut donner aucun indice permettant d'identifier les cinq hommes. L'examen médico-légal pratiqué sur la victime faisait état d'une incapacité totale de travail (ITT) de 10 jours. 

La jeune fille ayant servi d'appât est rapidement identifiée. Les différentes opérations de police technique et scientifique permettent aux enquêteurs d'identifier les cinq autres auteurs. Le 5 mai 2021, cinq suspects sont interpellés à leurs domiciles, dans l'Eurométropole. Le sixième est quant à lui extrait de la maison d'arrêt de Mulhouse où il purgeait déjà une peine. 

Tous sont entendus sous le régime de la garde à vue, et déferré en comparution immédiate vendredi 7 mai. Ils encourent trois ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende, et comme il s'agit à la fois de violences commises par plusieurs personnes et avec préméditation (ou guet-apens), les peines peuvent être portée de 3 à 5 ans d'emprisonnement et de 45.000 à 75.000 euros d'amende (article 222-13 du code pénal, modifié par loi n°2018-703 du 3 août 2018).

* le prénom a été modifié

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers violence justice société police sécurité