Bas-Rhin : un gros incendie ravage un hangar à Boofzheim, une douzaine de bovins périssent dans les flammes

Publié le

L'incendie s'est déclaré dans un hangar d'une exploitation agricole dans la soirée du mardi 5 juillet, douze bovins ont péri dans les flammes, 150 autres ont pu être rapidement mis à l'abri.

"Nous avons été très étonnés par la violence de l'incendie", raconte Eric Klethi, le maire de Boofzheim qui habite non loin du lieu du sinistre. "J'ai tout de suite appelé les pompiers, et 24 minutes plus tard, il y avait de l'eau sur les flammes. Je vous assure qu'on compte les minutes et qu'elles paraissent très longues ! Mais en réalité, ce n'est pas long du tout. Il faut que les pompiers rejoignent la caserne."

Arrivé à 21h30, ce mardi 5 juillet 2022, et en attendant les pompiers, il aide à évacuer les bêtes avec d'autres habitants. "La solidarité agricole a beaucoup joué, tout le monde a aidé. 120 bovins ont pu être sorti et mis à l'abri chez d'autres agriculteurs. Nous avons même réussi à sortir une génisse du hangar en feu, mais elle est morte ensuite, intoxiquée par les fumées. C'était déjà trop tard."

D'autre agriculteurs mettent à l'abri une parti du matériel et les pompiers se relaient toute la nuit pour venir à bout de l'incendie "qui a pris des proportions phénoménales en très peu de temps, aussi violent qu'un coup de foudre, même si ce n'en était pas un".

"Un incendie aussi violent qu'un coup de foudre"

Eric Klethi explique encore que des vieux ballots de foin bien sec et du bois coupé étaient rangés dans ce corps de ferme qui date de l'entre-deux-guerres. La structure de 200 m2 a été complètement ravagée par les flammes, ainsi qu'une habitation mitoyenne d'un voisin. Il n'y a eu aucun blessé, tous les habitants ont réussi à sortir à temps.

La maison qui se trouvait de l'autre côté du hangar a pu être sauvée, ainsi que les panneaux solaires sur le toit. Plus de 24 véhicules de pompiers et 70 sapeurs se sont rendus sur place, les derniers ne sont partis que vers midi, mercredi 6 juillet.

Beaucoup de propositions d'aide affluent vers la commune. "Mais pour l'instant, il faut surtout attendre les expertises. Et les bêtes mortes doivent être extraites mercredi 6 juillet dans l'après-midi, une fois que la chaleur descendue."

Les flammes ont été vues très loin, et les médias allemands en ont aussi parlé. Des mesures de pollution de l'air ont été réalisées.

Une enquête est en cours pour déterminer les causes de l'incendie.