• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Bertrand Cantat à Strasbourg, la veille de la journée des droits des femmes : ça ne passe pas

Bertrand Cantat aux Correspondances de Manosque en septembre 2016. / © Cyril Sollier. MAXPPP
Bertrand Cantat aux Correspondances de Manosque en septembre 2016. / © Cyril Sollier. MAXPPP

L'ex-chanteur de Noir Désir, Bertrand Cantat doit se produire à la Laiterie de Strasbourg, le 7 mars. Des associations demandent l'annulation de ce concert. "Le droit le lui permet" répond la municipalité, mais organise un contre-événement autour du film Jusqu'à la garde sur la violence conjugale.

Par AR

La venue de Bertrand Cantat à Strasbourg, le 7 mars, à la veille de la journée internationale des droits de la femme suscite polémique et malaise jusqu'au sein de la majorité municipale. "Le droit le lui permet", explique sobrement Alain Fontanel, le premier adjoint de Strasbourg, sur sa page Facebook avant d'expliquer que le même soir, "nous organiserons au même moment, le 7 mars à 20h à l'UGC, une projection débat autour du film Jusqu'à la garde sur la violence conjugale contre les femmes. Nos valeurs et notre engagement nous y obligent."


"Juridiquement, on ne peut pas interdire monsieur Cantat de se produire sur scène, mais par contre, on a le droit de dire qu'on est choqué par ses attitudes, on peut avoir le droit de dire qu'on ne doit pas oublier Marie Trintignant ni toutes les femmes qui comme elle ont été victimes de ces faits-là.", explique Geneviève Louisadat, avocate et présidente de l'association SOS Femmes Solidarité.

"La date est malheureuse, ce n’est pas anodin", reconnaît Françoise Bey, l’adjointe strasbourgeoise chargée des droits des femmes. Strasbourg organise, par ailleurs, et sans que ce soit en lien avec la venue de Cantat, toute une série de manifestations liées à la journée des droits des femmes (PDF à télécharger), à l'instar du hashtag #droitsacquismonoeil.

Pétition

Plusieurs associations ont interpellé la municipalité sur la venue de Bertrand Cantat à Strasbourg. Les Effronté-e-s Strasbourg, CLASH - Convergence des Luttes Anti-Spéciste et Humaines, Collectif Copines Strasbourg, Food Not Bombs Strasbourg, Solidaires étudiant-e-s Alsace, NPA Strasbourg. Ces assos et le collectif Acap réclament l'annulation pure et simple du concert.

"Les années écoulées depuis les faits [Le meurtre de sa compagne Marie Trintignant en août 2003, ndlr] ne sauraient éroder le symbole que constitue la présence de Cantat sur scène (...). C'est aussi contre cette batterie de justifications que nous luttons. Cantat lui-même a utilisé l'argument de l'hystérie de sa compagne (...) Il a décrit son acte comme pulsionnel, isolé et apparu ex nihilo. Plutôt que de présenter des excuses franches et sans équivoques, il a décidé d'occuper l'espace médiatique pour parler de sa souffrance et ses pulsions suicidaires, par exemple dans l'article qui lui a été consacré dans les inrockuptibles d'octobre 2017." 

La tournée de Bertrand Cantat ne pose pas problème qu'à Strasbourg. Plus de 64.000 personnes ont signé une pétition demandant l'annulation d'un concert prévu en mai, au festival ds Papillons de nuit dans la Manche. Une manifestation est déjà prévue pour sa date à Montpellier, le 12 mars. Et le concert prévu fin juillet au festival Les Escales de Saint-Nazaire a été annulé.

Sur le même sujet

La réaction de Maître Weltzer

Les + Lus