Covid-19 : l’entreprise alsacienne Biosynex annonce un test PCR en 30 minutes pour février 2022

Publié le Mis à jour le
Écrit par Astrid Servent
Biosynex emploie 250 personnes sur son site promet un test PCR en 30 minutes pour février 2022.
Biosynex emploie 250 personnes sur son site promet un test PCR en 30 minutes pour février 2022. © Biosynex

L’entreprise alsacienne Biosynex, spécialisée dans les tests de diagnostic rapide, annonce la mise à disposition d’un test PCR réalisable en 30 minutes pour février 2022.

Biosynex poursuit son développement fulgurant portée par la pandémie et ses multiples vagues. Le spécialiste alsacien des tests de diagnostic rapide annonce l’arrivée sur le marché d’un test PCR en 30 minutes disponible courant février 2022.

Larry Abensur, le président-directeur général de Biosynex, l’assure : "C’est un produit rapide, facile à mettre en œuvre, adapté aux urgences et aussi fiable qu’un test PCR classique". Son nom de code : Ampliflash.

Une acquisition stratégique

Le 29 décembre 2021, Biosynex acquiert officiellement la branche santé humaine d’Enalees, société spécialisée dans le développement et la fabrication de tests diagnostiques moléculaires rapides suivant une méthode d’amplification isotherme.

Ses tests destinés aux chevaux, aux chiens et aux félins fonctionnent selon une technologie PCR à température constante. Le test PCR "classique" se base sur des cycles thermiques pour amplifier le génome des virus, bactéries et parasites recherchés. 

"Cette technologie isotherme, c’est-à-dire à température ambiante, permet une mise en œuvre beaucoup plus simple. Pas besoin d’une grosse industrialisation" précise Larry Abensur. "C’est une solution élégante et française". Française et bientôt même alsacienne.

Bientôt fabriqués en Alsace

Dans un premier-temps, Biosynex va sous-traiter avec Enalees. Les matières premières sont d'ailleurs en cours d’acheminement. A terme, Larry Abensur l’assure : "l’idée est de développer et produire sur notre site d’Illkirch-Graffenstaden". Il se donne un an.

La société alsacienne voit plus large. Parce qu’il n’y a pas que que le covid dans la vie, elle prévoit de développer cette technologie sur un panel de paramètres infectieux : "On pourra, par exemple, dépister plusieurs virus respiratoires en même temps". D’autres applications sont prévues en néonatologie ou encore dans le domaine des maladies tropicales. "Ce test PCR en 30 minutes représente un gros potentiel de développement à l'international", précise le président de Biosynex. 

De l'emploi en perspective

Ces tests sont principalement destinés à une utilisation en laboratoires disposant d’un équipement réduit ou dans les laboratoires hospitaliers d’urgence. Concernant le prix, le président de Biosynex précise "qu’il est deux fois plus élevé qu’un test PCR classique". C’est ce qui fait aussi qu’il ne pourra, malgré la rapidité du résultat, supplanter l’antigénique. "Dans certains pays ou certaines situations, l’antigénique reste parfaitement adapté".

Avec l’arrivée prochaine sur le marché de ce test PCR en 30 minutes, Biosynex, qui compte aujourd’hui 250 collaborateurs, prévoit d’embaucher 50 personnes supplémentaires courant 2022. Avant la pandémie, le chiffre d’affaire de Biosynex était de 35 millions d’euros. Il a aujourd’hui presque décuplé, atteignant à la fin 2021, les 310 millions d’euros.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.