Covid19 - Eurométropole de Strasbourg : 2 millions d’euros pour aider les commerçants en difficulté à payer leur loyer

L’Eurométropole de Strasbourg annonce lundi 16 novembre 2020 une série de mesures d’aide aux acteurs économiques locaux impactés par la crise sanitaire et le reconfinement. Parmi elle, un fond de soutien de 2 millions d’euros destiné à payer une partie de leurs loyers.
L'Eurométropole de Strasbourg vient en aide aux commerçants en difficulté
L'Eurométropole de Strasbourg vient en aide aux commerçants en difficulté © Jean-Luc Flémal/Maxppp
Ce lundi 16 novembre, Pia Imbs, présidente de l’Eurométropole de Strasbourg, donnait une conférence de presse aux côtés de Jean-Luc Heimburger, président de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) pour annoncer une série de mesures destinée à soutenir et relancer l’économie locale mise "à rude épreuve" par la crise sanitaire.

L’une d’elles, la prise en charge partielle des loyers, était particulièrement attendue par les commerçants qui font l’objet d’une fermeture administrative ou dont le chiffre d’affaires a été fortement impacté. Concrètement, le dispositif doté d’une enveloppe de 2 millions d’euros permettra d’attribuer une aide directe allant de 30% à 50% du montant du dernier loyer mensuel avec un plafond maximum de 5.000 € par organisme et/ou établissement éligible.

"Ce soutien s’impose. Il y a une vraie souffrance des commerces, des petits commerces. Le loyer est souvent l’un des principaux problèmes. Ce sont des charges fixes. Il faut travailler dans l’urgence pour sauver et accompagner ces commerçants qui ne voient pas le bout du tunnel", a justifié Pia Imbs.

La mesure doit encore être soumise au vote lors du conseil de l’Eurométropole vendredi 20 novembre. Si elle est approuvée, dès samedi, commerçants indépendants, hôteliers, restaurateurs, pourront déposer leur demande en ligne et ce, avant le 15 décembre prochain.

Derrière le comptoir de son restaurant strasbourgeois "El Girasole", qui continue de fonctionner grâce à la vente à emporter, Fanny Fuchs salue l’initiative. "Cette aide est indispensable. C’est une question de survie. Ceux qui ont des bailleurs privés en ont vraiment besoin. On se bat quotidiennement pour payer tout ce qu’on doit. Le loyer c’est une des charges sur lesquelles on n’avait jusque-là aucune aide. Le montant reste élevé. Ici par exemple ce n’est pas loin de 6.000 euros", avance-t-elle.  
 

Renforcer les fonds propres des entreprises

De sa hotte, l’Eurométropole a également tiré une autre enveloppe, pour renforcer les fonds propres des entreprises. 200.000 € pour soutenir l’association "Initiative Strasbourg" qui contribue, via un prêt d’honneur, au rebond de près de 50 à 60 TPE locales. Ce prêt d’honneur se situe entre 3.000 € et 15.000 € par établissement.

Le comité d’agrément, auquel la collectivité participera, pourra également décider un "bonus" de 5.000 €, toujours sous forme de prêt d’honneur, en cas de création d’emploi et pour encourager certains des entrepreneurs à une adaptation ou transformation plus écologique de leur mode de gestion d’entreprise et ainsi intégrer des enjeux de transition écologique. "Nous regardons secteur par secteur nos possibilités d’intervention. Il y a une vraie souffrance des commerces, des petits commerces, ce soutien s’impose", a également affirmé la présidente de la collectivité.
 

Il est même vital, selon Jean-Luc Heimburger : "derrière un commerce, c’est une famille à nourrir, un logement. Les conséquences peuvent être dramatiques. Si on ne redémarre pas très vite l’activité économique, un commerce sur deux pourrait disparaître", prévient-il.
 

Acheter local

Et les consommateurs dans tout ça ? "Il y a un risque que les consommateurs se tournent vers les géants du commerce en ligne. Nous devons être dans une logique de promotion du circuit local", a réaffirmé Pia Imbs.

Le soutien à la digitalisation "qui s’impose" des TPE et PME sera également renforcé pour développer la vente en ligne et le click and collect "qui connaît un certain succès". Une campagne de communication portée conjointement par l’Eurométropole de Strasbourg et la CCI sera également dévoilée dans les prochains jours en faveur du commerce de proximité pour sensibiliser les consommateurs à l’achat local. "L’objectif est de maintenir l’attractivité du centre-ville et des centre-bourgs des communes", précise l’Eurométropole. Cette campagne devra également permettre de promouvoir la plateforme www.achatsurmazone.alsace.

Depuis le début de la crise sanitaire, ce sont 7 millions d’euros de soutien économique qui ont déjà été mobilisés par la collectivité.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie coronavirus/covid-19 santé société confinement