Fausses rumeurs de tirs à Strasbourg: "ça bloque le standard du 17, alors qu'on a un assaillant en fuite"

Publié le Mis à jour le
Écrit par AR
Surtout, ne pas relayer de rumeurs et se fier aux comptes officiels.
Surtout, ne pas relayer de rumeurs et se fier aux comptes officiels. © MaxPPP. Ronald Wittek

Sur les réseaux sociaux, des tirs dans le quartier des Contades ou dans des établissements scolaires ont été signalés. Il n'en est rien. La police, occupée, entre autres, à rechercher Chérif Chekatt demande aux Strasbourgeois, de ne pas relayer ces rumeurs et de se fier aux comptes officiels.

Non, il n'y a pas eu de tirs ce jeudi dans le quartier des Contades ni place de Bordeaux ni dans des établissements scolaires comme certains internautes ont pu l'affirmer sur les réseaux sociaux. Des rumeurs largement relayées et c'est bien le problème pour les policiers du Bas-Rhin qui doivent gérer un tas de faux signalements. "Cela bloque le standard du 17, alors qu'on est en pleine recherche d'un assaillant", explique Joël Irion le chargé de communication de la police du bas-Rhin. "C'est anxiogène et contre-productif."

"Le mieux, rappelle-t-il, est de se fier aux comptes officiels." Sur Twitter, celui de la police du Bas-Rhin (@PoliceNat67), de la police nationale (@PoliceNationale), du préfet du Grand Est (@Prefet67) ou du ministère de l'Intérieur (@Place_Beauvau).
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.