Féminicide d’Oberhoffen-sur-Moder : 20 ans de réclusion criminelle pour le meurtrier de Sylvia Auchter, jugé aux assises du Bas-Rhin

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Munsch
Au centre, Stella, la fille de Sylvia Auchter, assassinée par son conjoint le 10 novembre 2019.
Au centre, Stella, la fille de Sylvia Auchter, assassinée par son conjoint le 10 novembre 2019. © Loïc Schaeffer, France Télévisions

Le procès pour féminicide d'Oberhoffen-sur-Moder, dans le Bas-Rhin, s’est achevé ce vendredi 14 janvier devant la cour d'assises. Verdict : 20 ans de réclusion criminelle pour Jacquy Walter. Il a tué sa compagne Sylvia Auchter en novembre 2019.

Jacquy Walter a été condamné à vingt ans de réclusion criminelle ce vendredi 14 janvier 2022. Il était jugé devant la cour d'assises du Bas-Rhin, à Strasbourg, pour le meurtre de son épouse, Sylvia Auchter, le 10 novembre 2019 à Oberhoffen-sur-Moder. L'homme de 61 ans avait reconnu avoir tué sa femme à coups de couteau. 

La fille de la victime, Stella Guiton, a dit à la barre que cette femme  était "plus qu’une mère, une amie, une confidente" et que ce procès constituait "une étape dans sa reconstruction".

Les psychologues et psychiatres qui se sont exprimés ce vendredi, ont souligné le côté narcissique et le manque d’empathie de l’accusé, qui a évoqué un coup de folie.  Pour l'avocat de la défense, Jacky Walter était un homme sans histoire, sans casier judiciaire, qui aimait sa famille. 

"Même s'il y a une peine à la fin du procès, ma mère ne reviendra pas" expliquait ce jeudi Stella Guiton, qui attendait "une peine exemplaire, pour qu'elle ne soit pas morte pour rien, et pour que d'autres bourreaux ralentissent sur les violences conjugales".  

L'avocat général avait requis 25 ans de réclusion criminelle.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.