Coupe du monde 2022 : quels joueurs du Racing Club de Strasbourg iront au Mondial ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Flavien Gagnepain .

À une dizaine de jour de la Coupe du monde de football, les sélectionneurs des nations qualifiés dévoilent chacun leur tour les noms de ceux qui iront disputer la compétition au Qatar. Un mondial qui concernera au moins un joueur du Racing Club de Strasbourg.

Du 20 novembre au 18 décembre 2022, la 22e édition de la Coupe du monde de football se tiendra au Qatar. Une compétition qui pourrait concerner plusieurs joueurs du Racing club de Strasbourg. À quelques jours des premiers matchs, on fait le point sur les racingmen concernés.

Kawashima, le vétéran

À 39 ans, le Japonais va disputer sa quatrième Coupe du monde, après 2010, 2014 et 2018. Lors de la dernière compétition, il avait amené son équipe nationale en huitième de finale, et avait bien cru aller plus loin. C'était sans compter sur une remontada des Belges, et un but de Nacer Chadli au bout du temps additionnel. 

Moins utilisé ces derniers temps par le sélectionneur du Japon, qui lui préfère une nouvelle génération de gardiens, Eiji Kawashima sera tout de même de la partie. Même s'il occupe le banc de touche à Strasbourg, son expérience dans les grands rendez-vous sera utile à ses coéquipiers. Surtout que le Japon sera dans un groupe relevé, face à l'Allemagne, le Costa Rica et l'Espagne.

Matz Sels, encore raté

Présélectionné pour le mondial en Russie, le portier belge du Racing a été finalement écarté avant la compétition. Quatre ans plus tard, Matz Sels doit une nouvelle fois regarder la Coupe du monde à la télévision. Le sélectionneur de la Belgique Roberto Martinez ne l'a pas convoqué dans la liste qu'il a dévoilée ce 10 novembre 2022. L'Espagnol a préféré appeler Koen Casteels, en feu avec Wolfsburg (Allemagne).

Même s'il a été titularisé avec les Diables Rouges pour la première fois en mars 2022, le gardien paye les mauvais résultats de Strasbourg depuis le début de saison, malgré ses nombreux arrêts très précieux. En 2021, il avait été appelé pour disputer l'Euro, sans pour autant jouer. 

Gerzino Nyamsi, pas pour cette fois 

Jamais appelé par le sélectionneur Rigobert Song, le défenseur d'un mètre 95 compte deux matches internationaux, avec l'équipe de France U20 en 2018. Mais en avril 2022, il a indiqué vouloir jouer pour son pays d'origine.

Alors que le Cameroun tente de trouver la bonne recette pour sa défense centrale, Nyamsi (25 ans) aurait pu être une option. Mais son nom ne figure pas dans la liste, dévoilée le 9 novembre.

Alexander Djiku dans l'incertitude

Artisan de la qualification du Ghana au mondial avec sept matchs qualificatifs disputés entre septembre 2021 et mars 2022, le défenseur central n'a joué qu'un des six derniers matches de son équipe nationale. C'était le 23 septembre 2022, contre le Brésil (défaite 0-3).

Le sélectionneur ghanéen Otto Addo n'annoncera sa liste que le lundi 14 novembre, à dix jours du premier match face au Portugal. Considéré comme un cadre des Black Stars, Djiku devrait avoir sa place malgré tout, lui qui fait partie d'une pré-liste de 55 joueurs.

Habib Diallo, ça ne dépend plus de lui

L'attaquant Sénégalais a inscrit cinq buts depuis le début de la saison avec le Racing. De quoi lui offrir une place dans l'avion vers le Qatar ? Rien n'est certain. La participation ou non de l'attaquant du Bayern Sadio Mané devrait peser dans la décision du sélectionneur Aliou Cissé.

La liste des champions d'Afrique 2022 doit être annoncée ce vendredi 11 novembre en fin de matinée.

Pas de racingmen depuis 2006

En plus du ou des joueurs appelé(s), Jean-Eudes Aholou disputera deux matches amicaux avec la Côte-d'Ivoire, les 16 et 19 novembre. Julien Stéphan disposera donc d'un groupe quasi au complet pendant cette mi-saison bien particulière.

Le Racing n'a pas envoyé de joueurs à la Coupe du monde de football depuis... 2006, en Allemagne. À l'époque, le latéral gauche Arthur Boka dispute les trois matches de poules avec la Côte-d'Ivoire. Il quittera Strasbourg à la toute fin du mercato estival.

Même cas de figure les Tunisiens Haykel Gmamdia et Karim Haggui. Le premier, qui sort d'une saison où il ne dispute que la moitié des matches avec le Racing, n'a droit qu'à dix minutes de jeu, contre l'Espagne. Il signe avec le club qatari d'Al-Ahli quelques jours après l'élimination de son pays.

Après deux saisons à Strasbourg, Karim Haggui aura plus de temps de jeu que son compatriote et coéquipier. Il jouera l'intégralité de ses trois matches de poules, et quittera lui aussi le Racing à l'issue du mondial 2006.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité