• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

GCO : le recours d'Alsace nature contre les travaux préparatoires rejeté

Les opposants sur le chantier ce mercredi matin / © Photo de la page Facebook du collectif GCO non merci
Les opposants sur le chantier ce mercredi matin / © Photo de la page Facebook du collectif GCO non merci

Le tribunal administratif de Strasbourg a rejeté ce mercredi le recours en annulation d'Alsace nature contre les travaux préparatoires de la future autoroute de contournement de Strasbourg. 

Par Claire Peyrot

Les travaux préparatoires du GCO sont autorisés vient de décider ce mercredi le tribunal administratif de Strasbourg. Sauf que ceux-ci sont quasiment terminés. En effet, Alsace nature avait déposé son recours en annulation début 2017. Celui-ci n'étant pas suspensif, le concessionnaire a effectivement réalisé les sondages archéologiques, géothermiques, et les déviations.

"Ca devient n'importe quoi !" réagit Maurice Wintz, le vice-président d'Alsace nature. "Sur des questions mineures, les juges nous donnent raison, et sur les sujets majeurs non. On a l'impression que tout est fait pour le GCO se fasse. Alors que tous les scientifiques nous annoncent une catastrophe environnementale, nous en France, on continue à faire comme avant".

Les magistrats avaient déjà rejeté le référé-suspension sur cette question. "C'est un déni de justice" dénonce l'association dans un communiqué. Alsace nature rappelle que le rapporteur public avait proposé l'annulation de l'arrêté, et fait rare, ses préconisations n'ont pas été suivies.

Suite des actions

Le combat judiciaire n'est pas terminé pour autant. L'association conteste la prorogation d'utilité publique devant le Conseil d'Etat. Elle a également déposé un référé suspension devant cette même juridiction concernant le viaduc de Kolbsheim. Elle s'est aussi pourvue en cassation après avoir perdu au sujet de l'autorisation unique.

Il y a quelques jours, le vendredi 23 novembre, le tribunal administratif de Strasbourg a suspendu en référé l'arrêté préfectoral autorisant les travaux de l'échangeur nord du GCO malgré les mesures de protection de la faune. Les travaux ne pourront pas reprendre avant que le tribunal ne rende son avis sur le fond.

Le collectif anti-GCO va se réunir dans la soirée pour décider des futures actions. Mais ses militants seront présents à la manifestation pour le climat le 8 décembre à Strasbourg (14 heures, place de la République). Ils étaient également une cinquantaine ce mercredi matin à participer à un petit déjeuner d'occupation sur le chantier situé sur la départementale 222, entre Ittenheim et Achenheim.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

"La Lorraine est formidable"

Les + Lus