Cet article date de plus de 3 ans

Le Grand Contournement Ouest de Strasbourg : une "menace pour la diversité" selon Brigitte Bardot

Brigitte Bardot ne veut pas du GCO... Elle a adressé une lettre à Nicolas Hulot, pour lui expliquer qu'"il serait invraisemblable" que le nom du ministre de la Transition écologique et solidaire "soit associé à ce projet destructeur".
Brigitte Bardot en 2007
Brigitte Bardot en 2007 © VALERY HACHE / AFP
La star de cinéma et militante de la cause animale a décidé de prendre position contre le projet de Grand Contournement Ouest de Strasbourg. Elle a envoyé ce vendredi une lettre en ce sens à Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire, pour lui demander d'intervenir. 

Dans ce courrier, la présidente de la Fondation Brigitte Bardot écrit que "ce tronçon d'autoroute est une menace pour la diversité". Elle rappelle que  "le Conseil National de la Protection de la Nature et l'Autorité environnementale ont émis des avis défavorables envers ce projet ".  

Brigitte Bardot s'étonne également des modalités de l'enquête publique prévue du 4 avril au 11 mai.  "Votre ministère annonce déjà par communiqué qu'il "délivrera l'autorisation unique environnementale pour permettre la réalisation de l'autoroute. Dans ces conditions, à quoi bon faire une enquête publique si l'Etat a déjà cédé au lobby de Vinci Autoroutes ?"L'actrice dénonce également " une politique suicidaire qui a déjà entraîné l'extinction de nombreuses espèces", en évoquant le cas du Grand Hamster d'Alsace, "ce nouveau projet pourrait signer son arrêt de mort". "Il serait invraisemblable que votre nom soit associé à ce projet destructeur », écrit-elle en conclusion de cette lettre.

GCO : la lettre de Brigitte Bardot à Nicolas Hulot by France3Alsace on Scribd

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gco économie transports routes