Insolite : quand BFMTV parle du froid à Strasbourg... en montrant la place Stanislas de Nancy

En présentant son bulletin météo du jeudi 11 février à 9h30 sur BFMTV, le présentateur et chef du service météo Christophe Person a montré une image de la place Stanislas de Nancy (Meurthe-et-Moselle). Mais les synthés mentionnaient Strasbourg (Bas-Rhin), le sujet étant le grand froid y régnant.

Au cours du bulletin météo de BFM en date du jeudi 11 février, un mélange s'est produit entre les titres strasbourgeois et la photographie de la place Stanislas nancéenne.
Au cours du bulletin météo de BFM en date du jeudi 11 février, un mélange s'est produit entre les titres strasbourgeois et la photographie de la place Stanislas nancéenne. © u/Ced67

C'est une petite erreur (repérée sur le réseau social Reddit), mais une erreur de 116 kilomètres tout de même. Le jeudi 11 février 2021, à 9h30, Christophe Person, le présentateur et chef météo de BFMTV, parlait en direct du grand froid sévissant à Strasbourg (Bas-Rhin). Le tournage, sur fond vert, ne lui permettait pas de voir ce qui était diffusé derrière lui.

Voilà le bémol : l'image apparaissant derrière le synthé (bandeau) de localisation et le titre... montrait la place Stanislas, aussi nommée place Stan' par la population locale. De style classique (inspiré par Louis XIV) et pleine de dorures, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, elle se trouve à Nancy (Meurthe-et-Moselle, voir sur la carte ci-dessous).
 


Nous n'avons pas pu retrouver l'extrait correspondant en ligne, sur la partie replay du site Internet de la chaîne d'information en continu. La rubrique Live correspond à la tranche horaire concernée (9 heures à midi) mais est incomplète des 7 au 13 février. La section météo ne contient que les bulletins de 5h58 et de 7h28, ce dernier montrant Nancy correctement désignée. 

La raison probable de ce petit loupé est sans doute un décalage entre l'image et les synthés de Nancy puis de Strasbourg, au cours d'une transition trop rapide. C'est moins "grave" que CNN qui avait placé Strasbourg en Allemagne en parlant du Parlement européen. Et s'il s'agit d'une erreur humaine due aux aléas du direct, on évitera de se moquer du fameux "stagiaire", soumis à un rythme éreintant au point de ne pas avoir le temps de se relire.
 

La fontaine d'Amphitrite, épouse du dieu des eaux Neptune dans la mythologie romaine, se trouve dans l'un des coins de la place Stanislas.
La fontaine d'Amphitrite, épouse du dieu des eaux Neptune dans la mythologie romaine, se trouve dans l'un des coins de la place Stanislas. © Vincent Ballester

 

Un peu d'histoire

Quitte à en faire un article, autant apprendre quelque chose. La construction de ce riche ensemble architectural revient à Stanislas Leszczynski, roi de Pologne puis duc de Lorraine. À sa mort en 1766 (sa robe de chambre a pris feu devant la cheminée...), la Lorraine a intégré le royaume de France. Louis XV régnait alors : il avait épousé la fille de Stanislas Ier, Marie Leszcynska.

Y ont été construits l'hôtel de ville nancéen, et une statue monumentale de Stanislas Leszczynski. Si l'on devait trouver une homologue strasbourgeoise à la place Stanislas de Nancy, ce serait à la fois la place Broglie (qui abrite l'hôtel de ville) et la place Kléber (où se trouve une statue du général qui lui a donné son nom).
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo neige intempéries insolite télévision médias histoire culture architecture et urbanisme architecture