Cet article date de plus de 6 ans

Johann Knauth, le sauveur de la cathédrale

Il était l'architecte de l'Oeuvre Notre Dame en charge de la conservation et de la restauration de la cathédrale à Strasbourg. Au début du XXème siècle, Johann Knauth a pour mission d'éviter l'effondrement de la grande tour de l'édifice.
Johann Knauth était un Allemand originaire de Cologne. Il fut l'architecte de la Fondation Notre Dame entre 1905 à 1920. On disait de lui qu'il était amoureux de la cathédrale de Strasbourg.  C'est lui qui a sans doute sauvé l'édifice car la grande tour menaçait réellement de s'écrouler. En effet, les fondations mises en place il y a mille ans pour bâtir la cathédrale n'étaient pas prévues pour supporter la charge d'une tour aussi haute et aussi lourde. En 1907, il fallait donc intervenir de toute urgence pour consolider ces fondations, ce qu'a entrepris Johann Knauth avec succès.

Knauth fait réaliser des fouilles et des analyses très poussées sur les piliers. Il s'aperçoit que des fissures sont apparues. Lorsqu'il lance les travaux de consolidation, il opte pour un chantier innovant pour l'époque : l'injection de béton armé sous le pilier qui soutient la tour. L'œuvre Notre Dame possède toujours dans ses archives les détails de ces interventions et de ce chantier gigantesque qui ne se terminera qu'en 1926.
durée de la vidéo: 02 min 46
La tombe de Johann Knaut à Offenbourg
Lorsque le sauvetage est terminé, Johann Knauth n'est déjà plus à Strasbourg car entre-temps, l'Alsace est redevenue française et l'Allemand Knauth a eu l'obligation de quitter l'œuvre Notre Dame après la guerre. Il fut expulsé vers son pays d'origine en 1921 et décèdera trois ans plus tard, le coeur brisé.

Aujourd'hui, sa tombe existe toujours dans le vieux cimetière allemand d'Offenburg en Allemagne. A Strasbourg, seule une rue porte son nom, le nom du sauveur de la cathédrale.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture patrimoine