Justice : une victoire pour One Voice et l'éléphante Maya à Strasbourg

L'éléphante Maya. / © R BARSOTTI. MAXPPP
L'éléphante Maya. / © R BARSOTTI. MAXPPP

L'association strasbourgeoise One Voice, qui se mobilise pour défendre Maya, une éléphante appartenant à un cirque itinérant du Lot-et-Garonne, a annoncé ce jeudi que la justice avait débouté le cirque. Ce dernier voulait le retrait de la pétition, des images et articles du site de l'association.

Par M.C.

Le cirque qui détient Maya, une éléphante d'Asie de 50 ans, avait assigne en référé d'urgence mardi 13 février l'association One Voice au tribunal de grande instance de Strasbourg, prétendant à un préjudice de réputation et de fréquentation. Le cirque réclamait le retrait de toute représentation de l'éléphante sur le site internet de l'association, ses réseaux sociaux, tracts et panneaux lors de manifestations explique l'association. Le juge n'a pas suivi le cirque, se félicite-t-elle


A l'audience, l'association a ainsi appris que Maya était vivante, que l'inspection vétérinaire demandée par la préfète du Lot-et-Garonne avait eu lieu la veille, et que le cirque avait fait soigner un abcès à l'arrière-train de l’éléphante avant cette inspection. Rien n'a cependant été fait pour ses pieds, alors que sa posture nous montre de manière criante que c'est de là qu'elle souffre physiquement le plus. Elle ramasse ses pieds sous elle, pour compenser son poids de l'arrière vers l'avant.  Nous saurons prochainement si le vétérinaire mandaté par les pouvoirs publics a pris la mesure de la détresse de Maya en plus de sa douleur, précise One Voice dans un communiqué.

Elle annonce que le recours qu'elle a déposé au tribunal administratif de Bordeaux est toujours en cours, et la plainte pour actes de cruauté a permis l’ouverture d’une enquête. L'association a décidé de porter plainte pour deux autres éléphantes du même cirque, Nelly et Brigit.

Sur le même sujet

Les + Lus