Ligue 1 : à la Meinau, le FC Nantes inflige une défaite rageante au Racing

Le portier nantais Ciprian Tatarusanu, face à l'attaquant strasbourgeois Nuno Da Costa, le 1er septembre 2018 à la Meinau. / © Frederick Florin/AFP
Le portier nantais Ciprian Tatarusanu, face à l'attaquant strasbourgeois Nuno Da Costa, le 1er septembre 2018 à la Meinau. / © Frederick Florin/AFP

Le Racing de Strasbourg s'est incliné à domicile 3-2 face au FC Nantes, samedi 1er septembre pour le compte de la 4e journée de Ligue 1. Les hommes de Thierry Laurey, impressionnants en première période, n'ont pas su contrer le réveil nantais en seconde. Le RCSA pointe à présent à la 13e place.

Par Valentin Pasquier

Le score est frustrant. Samedi 1er septembre, le Racing de Strasbourg s'est incliné sur sa pelouse 3-2 face au FC Nantes, un résultat décevant compte tenu du début de rencontre totalement maîtrisé par les Strasbourgeois.

Rapides et incisifs face des Nantais très peu inspirés, les Alsaciens se créent des occasions dès l'entame du match et ouvrent logiquement le score. La nouvelle recrue Ludovic Ajorque ​​​​​​, merveilleusement servi au second poteau par un centre de Thomasson, profite de sa grande taille pour planter une tête piquée dans les cages de Tatarusanu (1-0, 22e). C'est le premier but de l'ex-clermontois sous les couleurs strasbourgeoises.

 

 

Un but controversé

Néanmoins, les Canaris parviennent à revenir grâce à un tir de Valentin Rongier, involontaire dévié dans les cages par le capitaine alsacien Stefan Mitrovic (1-1,  35').

 


Dominés dans la possession de balle, les Ligériens inversent pourtant la vapeur avant la pause. Lucas Evangelista signe le premier tir cadré de son équipe et inscrit un deuxième but nantais d'une frappe enroulée (1-2, 45' +2) malgré un choc, quelques secondes auparavant, entre Ibrahima Sissoko et Diego Carlos dans la surface strasbourgeoise. L'arbitre a préféré laisser jouer, au grand désespoir des supporters alsaciens.


Le réveil de Sala

La seconde mi-temps signe le réveil d'Émiliano Sala, transparent jusque-là. L'attaquant phare du FC Nantes plonge le stade dans la panique en inscrivant une tête imparable sur un centre (1-3, 60').

 


Atterrés un temps, les Alsaciens se resaisissent en fin de match, mais trop tard. Après deux tentatives captées par Tatarusanu, Ibrahima Sissoko surprend la défense des Canaris en interceptant la balle à Abdoulaye Touré à l'entrée de la surface. Il centre pour Nuno Da Costa qui trouve le chemin des filets (2-3, 81'). Nantes tient bon et mène d'un but au coup de sifflet final.
 

 

Une défense à revoir

Le Racing enregistre sa deuxième défaite consécutive et rentre dans le rang (13e, 4 points). "C'est dommage, car on a fait un bon début de match. On doit être capable de faire beaucoup mieux défensivement", a estimé Thierry Laurey, l'entraîneur alsacien.

Grâce à ce premier succès, le FC Nantes totalise désormais 4 points et remonte à la 15e place. "C'est une grande satisfaction, surtout de voir mes joueurs contents. Ils ont fait du bon travail sur le terrain depuis le début de sason et il était temps de gagner", a souligné Miguel Cardoso, le technicien nantais. "Ca nous donne de la confiance et de l'énergie."
 

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus