Marche des visibilités et manifestation contre l'extrême droite : un samedi chargé dans les rues de Strasbourg

Il y a urgence. Il reste moins de trois semaines avant les législatives anticipées. Alors, organisations syndicales, associations et partis de gauche lancent un appel à manifester ce samedi 15 juin à Strasbourg contre l'extrême droite. Un cortège qui suivra la marche des visibilités prévue depuis longtemps. Pas de mélange des genres, la marche souhaitant rester apolitique.

Comme chaque fois que l'extrême droite fait une percée électorale, la rue se mobilise. Cette fois encore, les appels à manifester sont nombreux dans toute la France. À Strasbourg, des organisations syndicales, mais aussi des associations et les partis de gauche appellent à manifester ce 15 juin.

"Il faut un sursaut démocratique et social, réclame la CGT du Bas-Rhin dans un tract. À défaut, l’extrême droite arrivera au pouvoir. Nous l’avons vue à l’œuvre dans l’histoire et aujourd’hui en Italie ou en Argentine, par exemple : austérité pour les salaires et les services publics, réformes constitutionnelles remettant en cause l’indépendance de la justice et le rôle des syndicats, attaques contre les droits des femmes et des personnes LGBTQIA+, remise en cause du droit à l’IVG, politiques racistes qui mettent en opposition les travailleuses et les travailleurs en fonction de leur religion, de leur couleur ou de leur nationalité. Nous connaissons ses votes en France comme en Europe, ils sont toujours défavorables aux travailleuses et aux travailleurs. Notre République et notre démocratie sont en danger."

Syndicats et associations espèrent entre 5 et 10.000 personnes avec pour objectif de "créer une dynamique qui perdure jusqu'aux élections pour porter la gauche", précise Laurent Feisthauer, secrétaire général de la CGT du Bas-Rhin.

Des milliers de personnes attendues 

Un appel qui promet d'être entendu, les rues de Strasbourg risquent donc d'être encombrées de gens et de slogans. D'autant que cette manifestation se greffe sans se mélanger à la marche des visibilités prévue de longue date, et dont c'est la 22ᵉ édition. "Aucun souci pour nous", précise Matthieu Wurtz, président du collectif organisateur Festigays, qui soutient également le mouvement.

"Nous allons de notre côté partir de la place de la République et rejoindre la marche pour les suivre en fin de cortège", ajoute Laurent Feisthauer.

L'an dernier, la marche des visibilités avait rassemblé 18 000 personnes, plus nombreuses chaque année. Le thème de cette marche 2024, c'est le sport, pour faire écho aux Jeux olympiques à venir.

"Il y a bien sûr la problématique des stades avec les banderoles et les chants homophobes, explique Matthieu Wurtz, mais il y a aussi un malaise au sein des clubs : difficile d'assumer d'être LGBTI+ quand on s'inscrit de peur des critiques, des regards, voire des exclusions".

Selon l’enquête IPSOS portée par la fédération sportive LGBT+ en 2022-2023, 52% des personnes LGBTI+ ont été visées personnellement par un comportement LGBTI+phobe dans le milieu sportif.

Le cortège partira samedi vers 14h30 de la place de l'Université, sur laquelle se dressera un village associatif toute la journée. Trois heures de déambulation dans les rues de Strasbourg sont prévues. La manifestation contre l'extrême droite, elle, partira juste après depuis la place de la République.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité