• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

La mère de Lilian, l'ado blessé à Strasbourg, écrit au ministre de l'Intérieur: “J'attends que la lumière soit faite”

Flaure Diessé, la mère de Lilian Lepage, lundi 14 janvier / © France 3 Alsace
Flaure Diessé, la mère de Lilian Lepage, lundi 14 janvier / © France 3 Alsace

Dans une lettre qu'elle a transmise à France 3 Alsace, Flaure Diessé, la mère de Lilian Lepage, l'adolescent gravement blessé au visage, probablement par un tir de LBD le samedi 12 janvier en marge de la manifestation des gilets jaunes, demande une enquête.

Par Cécile Poure

Samedi 12 janvier, Lilian Lepage a vraisemblablement été victime d'un tir de LBD (lanceur de balles de défense) dans la joue alors qu'il faisait du shopping au centre-ville de Strasbourg. L'adolescent se trouvait alors à proximité du cortège des gilets jaunes, pris dans la cohue.
 


"Il souffre de cette situation en plus de sa mâchoire fracturée"

Si dans un premier temps, le déroulé des faits reste confus, dès le lendemain les choses se précisent. Et Flaure Diessé, la mère de l'adolescent, sort du silence. Elle veut à tout prix rétablir la vérité. Son fils n'est pas, comme la police le prétend au départ, "un casseur." Non, il n'est pas un manifestant. Lilian a simplement eu le malheur de faire du shopping au mauvais moment au mauvais endroit. C'est une bavure policière.
 

La mère de Lilian a donc logiquement porté plainte contre X lundi 14 janvier à l'hôtel de police de Strasbourg. Une enquête a été ouverte.  Mais Flaure Diessé veut aller plus loin. Dans une lettre adressée au ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, elle demande expressément que la lumière soit faite sur les circonstances de cet "accident". " Vous avez dit qu’il peut arriver que les LBD soient mal utilisées, que les forces de l’ordre doivent avoir un agrément, être formées et respecter les règles strictes. Mon fils mesure 1m85, il a été visé à la tête et pourtant les LBD ont un viseur. Ne me dites donc pas qu’ils ont loupé la jambe !!"

Ne me dites donc pas qu’ils ont loupé la jambe

Elle demande surtout, encore une fois, que la vérité soit rétablie pour que Lilian ne souffre pas, aussi, d'une image dégradée ." J’attends de vous que toutes ces accusations soient rectifiées devant les médias car le visage de mon fils circule sur les réseaux sociaux avec l’étiquette de manifestant. Je ne veux pas qu’il porte ça toute sa vie ; c’est comme un casier judiciaire."

Je ne veux pas qu’il porte ça toute sa vie ; c’est comme un casier judiciaire

Et de poursuivre: "Il souffre de cette situation en plus de sa mâchoire fracturée Monsieur le Ministre que vais je répondre à cet enfant ? J’attends votre réponse."

Voici sa lettre dans son intégralité.

Lettre Ministre by France3Alsace on Scribd


Un second adolescent blessé


Un second adolescent blessé à la jambe dans les mêmes circonstances, a déposé plainte ce vendredi 18 janvier. Il aurait lui aussi été touché par un tir de LBD (lanceur de balle de défense) en marge des manifestations du 12 janvier. Tout comme Lilian, il a indiqué aux fonctionnaires de la sûreté départementale du Bas-Rhin, qu’il ne manifestait pas mais qu’il faisait les magasins aux Halles. Le jeune homme touché à la cuisse apparaît effectivement sur des images de vidéo surveillance et sur celles des manifestants. 
 

 

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus