Météo : Eté capricieux en Alsace "c'est un instant de répit dans ce contexte de réchauffement climatique"

Pluie, inondations, orages et températures fraîches, contrairement à ce qu'avaient annoncé les prévisionnistes l'été 2021 en Alsace a été pour beaucoup catastrophique. Pourtant, pour les professionnels cet été est celui qui se rapproche le plus des normales saisonnières depuis des années.

Les professionnels avaient pourtant annoncé un été sec et chaud dans toute la France. En Alsace, Il n’en fut rien. Si vous avez passé l’été ici vous l’avez sans doute remarqué : températures basses, de la pluie, des orages et même des inondations. Alors que s’est-il passé ? Nous avons interrogé le spécialiste météo, Christophe Mertz, fondateur d’Atmo-Risk. Et selon lui cet été, contrairement aux trois précédents, est celui qui se rapproche le plus de la normale saisonnière. Explications.

Des températures proches des normales de saison

Une température maximale ne dépassant pas les 30 degrés pour l’été 2021. L’Alsace n’avait pas connu cela depuis 1997. En juillet, Atmo-Risk publiait sur son compte twitter : "29,2° relevé à Strasbourg-Entzheim, soit la journée la plus chaude de ce mois de juillet pour l’instant." Finalement, elle restera la température maximale à Strasbourg cet été. Rien à voir avec les températures caniculaires que les Alsaciens ont connu ces années 2018, 2019 et 2020, mais pour Christophe Mertz, ce sont bien ces étés que nous devons considérer comme anormaux : « La température moyenne pour la saison estivale est de 19,2° (maximales et minimales confondues), cette année, cette température s’élève à 19,7°, donc nous ne sommes pas si loin des normales de saison." 

Le spécialiste explique notamment que ce sentiment "

d'été catastrophique" a été renforcé par la comparaison avec les trois derniers étés, très secs et chauds qu'a connu l'Alsace.

"En fait ce qui s’est passé cette année, poursuit Christophe Mertz, c’est que le mois de juin a été très doux et les mois de juillet et août beaucoup plus frais. En août, la moyenne des maximales étaient de 23,8° au lieu de 25,4°. Cette année, nous n’avons pas eu de gros bloc anticyclonique venant du Maghreb, et c'est ce bloc qui d'habitude ramène la chaleur."

 

 

L’équivalent de deux semaines de pluie en une heure

Si les températures de l'été 2021 se situent dans les normales de saison, pour les précipitations c’est différent. « Il s’agit de l’été le plus humide et le plus pluvieux depuis 1924, affirme Christophe Mertz, normalement sur un été il pleut en moyenne 200 mm de pluie, cette année, nous sommes à 360 mm. »

Des épisodes plus courts mais plus intenses. « Par exemple en juin, il y a eu une journée où il est tombé 42 mm de pluie en 1h30, ce qui représente la moitié du cumul d’un mois de juin classique. » Ces épisodes de précipitation intenses avaient d'ailleurs provoqué des inondations dans toute l'Alsace.

Des saisons estivales plus douces 

Cet été 2021 présage donc des saisons estivales plus douces ? « Non, affirme Christophe Mertz, car le réchauffement climatique est une tendance de fond ce qui n’empêche pas de la variabilité climatique. On peut encore avoir des séquences de plusieurs semaines où il fait plus froid et plus humide, mais si on prend une période plus longue si on prend les 20 dernières années du 21ème siècle par exemple, la tendance est nette, on est sur des étés beaucoup plus chauds et secs. Et donc dans les prochaines années on reste sur cette tendance. L’été 2021 est un instant de répit par rapport aux étés prochains. »

De la douceur pour l’automne 

En tout cas ce sont les prévisions à court terme. « Le passage vers l’automne devrait se faire dans la douceur, indique Christophe Mertz, les nuits vont être de plus en plus fraîche mais les températures devraient rester assez élevées en journée. »

Pour conclure, Christophe Mertz conseille de profiter de ces dernières journées clémentes en extérieur avant l’arrivée des températures plus fraîche.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo prévisions météo inondations canicule