VIDEO. Mort d'Elisabeth II : quand la reine faisait un plaidoyer pour l'Europe au Parlement de Strasbourg

Publié le Mis à jour le
Écrit par Caroline Moreau .

La reine d'Angleterre Elizabeth II s'est éteinte ce jeudi 8 septembre 2022. Retour sur sa seule visite en Alsace : c'était le 12 mai 1992, au Parlement européen de Strasbourg (Bas-Rhin).

A sa descente de l'avion, sur le tarmac de l'aéroport de Strasbourg-Entzheim (Bas-Rhin), en ce 12 mai 1992, la reine d'Angleterre arborait un tailleur couleur "bleu Europe" - avec chapeau et gants assortis - de rigueur pour la journée qu'elle allait passer en Alsace. C'est en effet au Parlement européen de Strasbourg qu'Elizabeth II était attendue. Trois mois plus tôt, le traité de Maastricht avait été signé. La reine venait justement faire campagne en faveur du "oui" au référendum qui allait suivre.

En réécoutant son discours (que vous pouvez revoir ci-dessous - les passages en anglais sont traduits), on a peine à imaginer que 24 ans plus tard, les Britanniques voteraient en faveur du Brexit. Ce 12 mai 1992, la reine montait à la tribune de l'hémicycle du Parlement européen avec un discours en forme de vibrant plaidoyer pour l'Union européenne. "Il faut renforcer la capacité des Européens d'agir sur une base européenne pour trouver des réponses aux problèmes. C'est cet équilibre nécessaire qui est ressorti du traité de Maastricht" défendait-elle alors.

Et de saluer à cette occasion Strasbourg comme siège du Parlement de l'Union. "Je me réjouis de l'occasion de rendre visite à Strasbourg. Cette célèbre ville est depuis longtemps un centre d'enseignement et de culture, tirant sa personnalité de deux de nos grandes nations européennes, tout en subissant aussi leurs rivalités. Après de longues années de conflit, Strasbourg s'est révélée un symbole triomphant de la réconciliation de la France et de l'Allemagne, que les pères fondateurs de la Communauté considéraient comme un préalable à une grande paix européenne."

Avant cette prise de parole devant un hémicycle archicomble, la reine - accueillie à l'aéroport par le président du Parlement européen de l'époque, Egon Klepsch - avait déjeuné au Palais Rohan. Elle avait également eu l'occasion de rencontrer la maire de Strasbourg Catherine Trautmann.

Moment symbolique fort de cette journée alsacienne : Elizabeth II avait planté un arbre - un chêne - devant le palais des droits de l'homme, alors en construction. Une façon de souhaiter une longue vie à l'Union européenne. Cet arbre venait du parc de son château de Windsor.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité