Municipales 2020 : qui est Fabienne Baas, la nouvelle maire d'Ostwald

Publié le
Écrit par Vincent Ballester
Fabienne Baas était la favorite du second tour.
Fabienne Baas était la favorite du second tour. © Ostwald avec vous

Fabienne Baas (Divers) a remporté le second tour des élections municipales à Ostwald (Bas-Rhin), le dimanche 28 juin. Opposée au maire sortant Jean-Marie Beutel, elle a remporté le scrutin avec 47% des voix. France 3 Alsace vous présente celle qui doit diriger la commune pendant six ans.

Les urnes ont parlé : c'est Fabienne Baas (DIV) qui va occuper le fauteuil municipal d'Ostwald (Bas-Rhin) pendant six ans (voir carte plus bas). Avec 47% des voix obtenues le 28 juin, l'enseignante retraitée de 63 ans succède à Jean-Marie Beutel. Il dirigeait la ville depuis 1991 (avec un interlude entre 2001 et 2008) et n'a obtenu que 34% des votes.

Le 15 mars, elle était arrivée en deuxième position, juste derrière le maire sortant, dont elle a été l'adjointe à l'environnement pendant deux mandats. Avant de créer la surprise en s'alliant avec un autre opposant de longue date de Jean-Marie Beutel, Vincent Florange, dont le programme était "pratiquement similaire". Sa victoire était dès lors quasi-certaine, pour ne pas dire mathématique, l'addition de leurs scores respectifs du premier tour leur faisant dépasser les 50% des voix. Précisons que madame Baas avait été fort courtisée, révélant : "Le soir du premier tour, j'ai eu trois appels du pied. Aussi bien de la part de monsieur Beutel, que de monsieur Steinle [...]"


Cette Ostwaldoise n'a pas été adjointe à l'environnement pour rien : c'est une écologiste chevronnée. Naturellement hostile à la construction qu'elle juge trop effrénée de nouveaux bâtiments, son seul gros projet d'infrastructure sera dédié à la jeunesse : il s'agit de la rénovation de l'école primaire Racine. Elle a aussi promis plus de transparence politique.

Qui dit écologiste dit engagée. Et Fabienne Baas n'a pas caché son hostilité au Grand contournement ouest (GCO) de Strasbourg. Elle avait notamment signé une tribune interpellant Emmanuel Macron pour qu'il rencontre les grévistes de la faim qui combattaient ce projet. Tribune également signée par Jeanne Barseghian, la candidate écologiste qui a, elle aussi, créé la surprise au premier tour des municipales strasbourgeoises... Cette dernière ne manque pas de compliments pour décrire sa collègue : "C’est une femme que je trouve remarquable. Qui est extrêmement engagée. [...] Elle sera une maire formidable."
 

C'est une femme de terrain, qui a un grand sens du collectif.

Jeanne Barseghian, tête de liste écologiste à Strasbourg


Mais encore ? "On se croise très fréquemment dans des actions de terrain : c’est une femme de terrain. Elle arrive toujours d’Ostwald à Strasbourg en vélo, c’est une grande cycliste. Et généralement, elle est présente pour des actions faites par des associations. C’est quelqu’un qui a un grand sens du collectif, et de l’écologie concrète et positive."
 


Comme tant d'autres personnes, candidates ou non, Fabienne Baas a dû vivre avec les conséquences de la crise sanitaire entraînée par le coronavirus. Elle s'était confiée à ce sujet au cours d'un débat tenu deux semaines avant le second tour : "À titre personnel, cette liberté surveillée était une épreuve. Mais très rapidement, avec nos voisins, il y a une solidarité qui s'est créée. Certains faisaient des courses, d'autres fabriquaient des masques... Et il y avait surtout cette écoute. On s'est surtout rendu compte que les gens, confinés, avaient besoin de lien social. Et on a créé autour de nous ce lien social, cette solidarité. Mais je n'étais absolument pas en campagne. J'étais vraiment avec mes voisins, mes amis, les gens proches."
 


Bien évidemment, sa longue proximité avec le maire sortant a fait grincer des dents. Notamment Claude Steinle, peu amène à son sujet : "Madame Baas, adjointe au maire, qui pendant douze ans a tout validé. Elle a toujours tout validé. Et ça pendant douze ans. Sa liste s'est enrichie de celle de monsieur Florange, mais enrichie avec quoi ? Avec un promoteur-architecte, et avec un agent immobilier. Alors si demain, elle ne veut pas faire de construction... je ne sais pas comment ça va marcher." Reste maintenant, pour Fabienne Baas, à prouver au cours de son mandat que cette critique était infondée.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.