Municipales à Strasbourg : ​​​​​​​​​​​​​​Catherine Trautmann prend la tête de la liste PS à la place de Mathieu Cahn

Catherine Trautmann et Mathieu Cahn le 5 février 200 à Strasbourg / © France Télévisions
Catherine Trautmann et Mathieu Cahn le 5 février 200 à Strasbourg / © France Télévisions

Mathieu Cahn, candidat PS à la mairie de Strasbourg, a annoncé lors d’une conférence de presse ce mercredi 5 février 2020 qu’il cédait sa place de tête de liste à Catherine Trautmann, ancienne maire de la ville, qui figurait en deuxième position jusqu’alors.

Par Claude Lepiouff

Mathieu Cahn, candidat PS à la mairie de Strasbourg, a annoncé lors d’une conférence de presse ce mercredi 5 février 2020 qu’il renonçait à être la tête de la liste "Strasbourg ville solidaire et vivante". C’est Catherine Trautmann, ancienne maire socialiste de la ville et qui y figurait en deuxième position jusqu’alors, qui va la conduire. L’actuel vice-président de l’Eurométropole est concerné par un procès qui se tiendra entre les deux tours.
 

Le candidat a été président de la Maison des associations jusqu’en septembre dernier. Patrick Gerber, le directeur a été licencié. Un procès est prévu en mars en pleine campagne des élections municipales. Il ne veut pas que des rumeurs et des polémiques nuisent à sa liste.
 

"Les conditions ne sont pour moi plus réunies"

"J’ai été président de la Maison des associations jusqu'en septembre dernier, et une procédure judiciaire est actuellement en cours contre son ex-directeur, que j’ai licencié pour faute, suite à des accusations de harcèlement. Je ne suis pas mis en cause dans ce procès, mais j’en suis partie prenante, en tant que président au moment des faits", indique la désormais ex-tête de liste.

"Je sais que je pourrais dans cette affaire être l’objet d’attaques personnelles, elles viseraient, si elles devaient se concrétiser, à plonger ce procès dans une ambiance polémique pour déstabiliser la tête de liste que je suis. Je prends pleinement la mesure de l’effet néfaste et fondamentalement injuste que des rumeurs et des polémiques […] pourraient avoir pour la campagne électorale que nous menons". Mathieu Cahn craint des "campagnes de dénigrements", "très compliquées à gérer dans un délai très court ."

"Les conditions ne sont donc pour moi plus réunies pour que je puisse continuer à mener notre liste et lui donner toutes les chances qu’elle mérite. C’est donc après mûre réflexion, que j’ai décidé, en accord avec Catherine Trautmann et mes colistiers, de retirer ma candidature en tête de notre liste. Et c’est collectivement que nous avons décidé que celle qui sera à même de mener le combat […] c’est Catherine Trautmann". Le nom de la liste sera modifié. 
 

"Je ne suis ni une revenante, ni un fantôme"

Catherine Trautmann qui accompagnait au pupitre l’ancienne tête de liste lui a affirmé toute sa confiance : "Mathieu doit continuer à exercer un rôle pivot. Il ne doit pas se laisser traîner dans la boue." L’ancienne maire explique son nouveau rôle : "Si je suis tête de liste c'est dans la fierté et la continuité de ce qui a été fait. J'ai toute confiance en Mathieu Cahn. Je ne suis ni une revenante, ni un fantôme, non, je suis bien vivante et si je n'avais pas prévu du tout d'être dans cette position, je dois assumer aussi cette responsabilité.  Je n'ai pas pour habitude de me cacher derrière un drap.» "Mon ambition, c’est que nous gagnons", rajoute-t-elle.
 

Maire de Strasbourg pendant 9 ans

La nouvelle tête de liste, Catherine Trautmann,, 69 ans, a déjà une carrière politique bien remplie, elle a été maire de Strasbourg de 1989 à 1997 puis de juin 2000 à mars 2001. Elle est entrée dans le gouvernement de Lionel Jospin comme ministre de la Communication et de la Culture en 1997, un poste qu’elle a occupé jusqu’en 2000.

A l’automne, lors d'une primaire les militants avaient désigné Mathieu Cahn comme tête de liste. Selon un sondage IFOP-Fiducial pour Sud Radio, sur les municipales à Strasbourg, paru jeudi 23 février, la liste socialiste est créditée de 9%, loin derrière celles de EELV (27%) et de LREM (25%). Cette dernière est soutenue par le maire sortant, socialiste pourtant et ancien dauphin de Catherine Trautmann, Roland Ries qui, à 75 ans, ne se représente pas.

Les élections municipales se dérouleront le dimanche 15 mars 2020 pour le premier tour et le dimanche 22 mars 2020 pour le second tour. Le dépôt des listes de candidats sera clos le 27 février 2020.

Sur le même sujet

Les + Lus