Quelles compensations écologiques au GCO ?

Malgré la polémique, les travaux préparatoires du Grand Contournement Ouest de Strasbourg sont en cours entre Entzheim et Vendenheim. Les pelleteuses sont en action sur une zone de 400 hectares. Le concessionnaire, Vinci, a dû proposer des compensations écologiques, inadaptées selon Alsace Nature.

Par Caroline Moreau

Plusieurs parcelles ont déjà été déboisées sur le tracé du futur GCO. Des zones qui abritent des mammifères comme l'écureuil roux, le chat sauvage, des hamsters, des batraciens et des oiseaux.
Pour accueillir les espèces protégées ainsi délogées, la société Vinci, concessionnaire du GCO, a proposé des zones de réintroduction, comme un site militaire proche de l'aéroport d'Entzheim.
Une solution qui ne satisfait pas les militants écologistes de l'association Alsace Nature. Le terrain proposé serait selon eux pollué et se trouve à plusieurs dizaines de kilomètres de certains secteurs actuellement en chantier.

Quelles compensations environnementales au GCO ?
Reportage de David Meneu et Tassilo Holz // Intervenants : Pauline Jaulin, responsable environnement chez Vinci ; Stéphane Giraud, Directeur d'Alsace Nature - France 3 Alsace







Sur le même sujet

Les + Lus