Région Grand Est : 55 millions d'euros de mesures d'urgence pour aider les secteurs touchés par la crise

La Région Grand Est vient de voter un plan d'urgence pour venir en aide aux secteurs particulièrement touchés par la confinement. Principaux destinataires : les commerçants, les acteurs de la culture, les cafetiers, mais aussi les jeunes et les viticulteurs
Trois mois de loyers pris en charge par la Région pour les petits commerces
Trois mois de loyers pris en charge par la Région pour les petits commerces © Jean-Luc Flémal / MaxPPP
La Région Grand Est vient de voter, dans la séance plénière de jeudi 12 novembre à Metz, une série de mesures très concrètes, destinées à venir immédiatement en aide aux secteurs particulièrement touchés par la crise sanitaire. En voici les principales.

Pour les petits commerçants : 

Pour les acteur culturels :

Pour les jeunes :

Pour les bars et cafés :

 Pour la filière viticole :

La gratuité de transports :

Par ailleurs, la Région veut se doter dès le premier semestre 2021 d'une unité mobile d'urgence d'un montant de 9 millions d'euros : une sorte d'hôpital de campagne mobile, qui permettra d'aménager rapidement des lits près des hôpitaux où les besoins se feraient sentir.

Jusqu'à présent, ces annonces ont suscité assez peu de réactions négatives. Certains, comme le parti des Progressistes met en garde contre les "critères contraignants du dispositif" concernant la prise en charge des loyers des commerçants, qui, selon eux, "risquent de faire plus d'un déçu". Mais de son côté, le directeur des Vitrines de Strasbourg, Pierre Bardet, directeur des Vitrines de Strasbourg, est particulièrement satisfait de cette mesure. "Je trouve ça super" a-t-il déclaré ce vendredi 13 novembre à France 3 Alsace. "C'est une très bonne idée, et là on est vraiment dans le pragmatique." Bien plus, selon lui, qu'avec les mesures gouvernementales incitant les bailleurs  à faire des remises de loyer en échange de déductions fiscales.

En outre, toujours à destination des commerçants, l'Eurométropole de Strasbourg prévoit d'annoncer lundi 16 novembre des mesures complémentaires "d’accompagnement, de promotion et d’aides directes". 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
crise économique économie covid-19 société région grand est politique