Roland-Garros : ça passe pour Dan Added, le joueur alsacien est au deuxième tour des qualifications

Invité par les organisateurs, Dan Added, joueur de tennis alsacien de 24 ans, a réalisé une belle performance lors du premier tour des qualifications. Classé 254e mondial, il est venu à bout de l'Allemand Maximilian Marterer, bien mieux classé que lui.

Ca commence bien dans le camp tricolore au premier tour des qualifications de Roland-Garros. Dan Added, 24 ans, a battu ce lundi 22 mai, en deux petits sets 6-4, 6-4, Maximilian Marterer, un joueur Allemand bien mieux classé que lui puisque l'Alsacien pointe à la 254e mondial alors que son adversaire est 144e au classement ATP.

Habitué des doubles, Dan Added joue souvent avec un autre Alsacien Albano Olivetti. Cette fois le Strasbourgeois est aligné en simple, invité par les organisateurs du tournoi du Grand Chelem français, en attente avec son partenaire d'une wild-card pour le double. Mais d'abord, il se réjouit de sa victoire en simple.

"C'est une grande satisfaction, confirme Dan, joint par téléphone cet après-midi. Beaucoup d'émotion aussi, c'est mon premier match en simple à Roland. Sur le court, je me sentais bien, j'ai su mieux gérer je pense les points importants, il était plus fébrile. Pour l'avoir vu jouer à plusieurs reprises, je connaissais son style de jeu".

Mais pour Dan, le plus incroyable a été l'ambiance sur ce court numéro 7. "Ca m'a porté et ça a mis la pression à mon adversaire, reconnaît le Strasbourgeois. J'étais surpris qu'il y ait autant de monde à cette heure-là (10 heures), le court était quasi plein, il y avait pas mal d'amis et de famille à moi. Hugo (Humbert, 50e mondial, NDLR) est venu aussi, c'est un bon ami à moi, on se connaît depuis longtemps et ça m'a fait beaucoup de bien qu'il soit là".

Une belle performance puisque la terre battue n'est pas franchement la surface de prédilection de Dan Added. Et une bonne surprise pour son premier match porte d'Auteuil.

Il affrontera mercredi 24 mai au deuxième tour de ces qualifications de Roland-Garros un Espagnol, spécialiste, lui, de la surface, Pedro Martinez, 135e mondial. Autant dire que la tâche ne sera pas des plus simples.