• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

“Soyez un homme, ayez le courage de dire la vérité”: l'appel du père de Sophie Le Tan à Jean-Marc Reiser

Les proches de Sophie Le Tan, réunis samedi 7 septembre 2019 sur la colline de Mundolsheim, pour lui rendre hommage. / © Philippe Dezempte/France 3 Alsace
Les proches de Sophie Le Tan, réunis samedi 7 septembre 2019 sur la colline de Mundolsheim, pour lui rendre hommage. / © Philippe Dezempte/France 3 Alsace

Cela fait un an que Sophie Le Tan a disparu. Samedi 7 septembre 2019, la famille de l’étudiante a participé à une "journée du souvenir" à Schiltigheim et à Mundolsheim. L’occasion pour son père, Tri Le Tan, d’adresser un message à Jean-Marc Reiser, principal suspect.
 

Par M.C

C’était il y a un an. Sophie Le Tan, étudiante de 20 ans, disparaissait en allant visiter un appartement à Schiltigheim. Un triste anniversaire qu'ont commémoré hier, samedi 7 septembre, les proches de la jeune femme, entourés par une centaine de personnes, anonymes et amis, venues les soutenir.
 
 
Une journée d’hommage illustrée par un moment particulièrement poignant. Un lâcher de colombes, en fin d’après-midi, sur la colline d’Hausbergen à Mundolsheim. Douze colombes précisément, pour symboliser les douze mois qui viennent de s’écouler dans le silence et l’incompréhension.

 

Que s'est-il passé ce 7 septembre 2018 ? Une question lancinante, douloureuse, qui ne trouve pas de réponse. Dans la foule, nombreux sont ceux qui ont arboré des rubans bleus et blanc en signe d'unité et de vérité. Sur la colline, Nadine, la cousine de Sophie Le Tan a évoqué "un combat quotidien en quête de justice".
 

Rester dans le flou et dans l'ignorance est la pire des choses que peuvent connaître des parents. Que Jean-Marc Reiser se tienne prêt parce qu'on fera face au tribunal et la vérité triomphera
- Nadine, cousine de Sophie Le Tan -

 

Un peu plus tôt dans la journée, une conférence organisée par le collectif de soutien à la famille Le Tan, désormais constitué en association, a eu lieu. Au cours de celle-ci, Tri Le Tan, le père de la jeune étudiante disparue, a voulu faire passer un message à Jean-Marc Reiser, principal suspect. Il est actuellement incarcéré et mis en examen pour assassinat, enlèvement et séquestration.
 

"Soyez un homme, il faut avoir le courage de dire la vérité, ne pas être lâche", s'est-il exprimé, avant d'ajouter : "Un an est passé, mais notre douleur est intense, toujours présente (…) Nous espérons retrouver la trace de Sophie pour pouvoir faire notre deuil dignement."

Un espoir réaffirmé, malgré l'arrêt des recherches sur le terrain par les enquêteurs, en mai dernier.
 

Au niveau du calendrier judiciaire, l'affaire pourrait connaître plusieurs rebondissements dans les prochaines semaines. Des résultats d'analyses concernant des prélèvements réalisés au domicile de Jean-Marc Reiser devraient bientôt être versés au dossier. Le suspect, dont la détention provisoire vient d'être prolongée, devrait être réentendu par la juge d'instruction de Strasbourg avant la fin de l'année. 
 

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus