La SPA de Strasbourg lance un appel aux dons de lait et de pâtés pour chatons

La SPA lance un appel aux dons de lait maternisé et de pâtés pour bébé / © L'ALSACE/Dom Poirier/ MaxPPP
La SPA lance un appel aux dons de lait maternisé et de pâtés pour bébé / © L'ALSACE/Dom Poirier/ MaxPPP

C'est un appel préventif. Pas de chatons pour l'instant à la SPA de Strasbourg. Mais vu la clémence de la météo, les chattes ne devraient pas tarder à mettre bas. L'association de défense des animaux anticipe les besoins et demande donc du lait et des pâtés pour bébés chats.

Par Anne-Laure Marie

En ce mois de février la SPA de Strasbourg a besoin de nourriture pour les chatons à venir. Autrefois, il y avaient deux périodes de reproduction pour les chats : le printemps et l'automne. Il était donc plus facile de s'organiser. "Aujourd'hui avec la clémence de la météo, les chattes peuvent faire jusqu'à quatre portée par an. Et donc cette année, il fait tellement chaud, que les femelles ne devraient plus tarder à mettre bas", explique sa présidente, Danielle Gilliot.
 

Faire des stocks

L'an dernier, l'association de défense des animaux avait recueilli entre 400 et 500 bébés, ce qui est beaucoup. "C'est pour ça que cette année on anticipe. Les chatons ne sont pas encore là mais on lance un appel aux dons pour faire des stocks. Nous avons besoin de lait maternisé mais aussi de pâtés pour bébés qui conviennent aussi aux mamans, bien souvent épuisées", ajoute Danielle Gilliot. Attention, pas de premier prix dans les produits achetés, parce que ces bébés sont particulièrement fragiles.
 

Un appel pour des familles d'accueil

"Ce sont des chatons ou des femelles abandonnés que des particuliers nous apportent. La fourrière en ramasse aussi. Certains sont parfois trouvés dans des poubelles". Tous ne survivent pas d'ailleurs. Particulièrement sensibles aux virus, ils n'ont pas de défense immunitaire, c'est pour cela que la qualité de ce qu'ils mangent est primordial. "Nous avons également besoin de familles d'accueil pour ces chatons, qui ont plus de chance de bien grandir dans une maison qu'à la SPA, davantage exposée aux microbes", explique encore Danielle Gilliot.
 
 

L'importance de la stérilisation

L'an dernier, tous les chatons ont trouvé des parents adoptifs, sachant qu'il faut attendre deux mois environ que les bébés soient sevrés et vaccinés. L'idéal étant de les identifier et de les stériliser assez vite ensuite. Une chatte met bas six chatons en moyenne et donc potentiellement quatre fois par an.

Sur le même sujet

Les + Lus