• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

ST-ART, la foire d'art contemporain de Strasbourg : bestiaire à ciel ouvert

L'oeuvre de Sonac, sur les quais de Strasbourg / © France 3 Alsace
L'oeuvre de Sonac, sur les quais de Strasbourg / © France 3 Alsace

Peut-être les avez-vous déjà croisés, peut-être vous ont-ils déjà intrigués. Des photos d'animaux grandeur nature et même plus collés sur les murs de Strasbourg font leur apparition. C'est l'oeuvre de Sonac, street artiste, à la demande de la galerie belge qui l'expose dans le cadre de ST-ART.

Par Anne-Laure Herbet

"Parfois j'erre dans les rues de la ville durant des heures et je ne trouve pas d'emplacement. Il faut qu'il y ait une magie, que l'animal remplisse bien l'espace, que cela ait du sens, le travail de repérage est long et très important", explique avec une joie enfantine Sonac, street artiste. La photographe, qui vit depuis une dizaine d'années en Bourgogne, a tout de suite dit oui à la demande de la galerie belge Mazel Galerie qui l'expose durant ST-ART


La puissance de l'animal


Depuis 10 ans, Sonac colle sur les murs de villes des photos en noir et blanc d'animaux. Des photos qu'elle a prises elle même. Parce qu'avant d'être une street artiste et de parcourir l'Europe, Sonac est photographe. "Je passe des journées entières dans les zoos. J'aime l'idée d'apposer l'image des animaux dans les villes. ils reviennent en quelque sorte pour voir ce que l'homme en a fait. C'est étrange aussi de constater que la place de l'animal, qui pourtant dégage une puissance bien supérieure à celle de l'homme, prenez le lion, l'éléphant ou l'hippopotame, et bien cette place diminue sans cesse."

Une douzaine de photos sur les murs de la ville

Sonac devrait ainsi coller une douzaine de photos sur les murs de la ville d'ici le début de ST-ART le 16 novembre prochain. L'artiste a déjà commencé et ce n'est pas si simple, à commencer par des murs récalcitrants. Ainsi l'éléphant collé au pied du musée historique le long du quai n'a pas tenu.

Et le manchot impasse des maçons a probablement été retiré. "Ca ne me dérange pas. C'est même l'idée avec ces collages, cela offre de la souplesse. Les gens me permettent de coller mais si cela ne leur plaît pas ils peuvent l'ôter. Je ne dis pas que ça ne me fait pas de peine mais je n'en remettrai pas d'autres", explique Sonac. La street artiste, qui a collé ses animaux à Paris entre autre, va donc continuer d'arpenter les rues de Strasbourg dans les jours qui viennent. Les photos de ces plus belles installations seront elles exposées durant ST-ART du 16 au 18 novembre.

Sur le même sujet

Visite de Patricia Kaas à Forbach - Réactions de vieilles dames

Les + Lus