A Strasbourg, les agents de vidéosurveillance lèvent le préavis de grève pour la nuit du Nouvel An

Caméra de surveillance. Photo d'illustration / © MAXPPP. Claude Prigent
Caméra de surveillance. Photo d'illustration / © MAXPPP. Claude Prigent

La concertation entre les agents de vidéosurveillance et l'Eurométropole qui les emploie, a porté ses fruits. Le préavis de grève pour la nuit de la Saint-Sylvestre est levé. 

Par AR

La nuit de la Saint-Sylvestre sera bien sous surveillance à Strasbourg. Les deux parties, l'Eurométropole et les agents de vidéosurveillance représentés par la CGT, sont parvenus à un accord ce vendredi après-midi.


Dans un communiqué, la CGT explique que "la collectivité s’est engagée à garder le même rythme de promotions pour les agents du centre de vidéo-surveillance, que celui des dernières années dans le respect des dispositions réglementaires.Concernant le régime indemnitaire et dans le cadre des négociations à venir courant du 1er semestre 2018, une attention particulière sera portée pour envisager une prise en compte de la pénibilité et de la technicité accrues des missions des opérateurs de vidéo surveillance de la salle de vidéo protection."

L'Eurométropole précise que si une issue n'avait pas été trouvée, "des avis de réquisition auraient été émis afin d’assurer, dans cette période singulière, la sécurité des biens et des personnes et en particulier des forces de police et de secours fortement mobilisées à cette occasion." Ce que regrette la CGT : "Nous déplorons néanmoins que les élus et la préfecture aient envisagé de réquisitionner les agents (tentative, certes légale, d'entrave au droit de grève) !"

Sur le même sujet

Les + Lus