Strasbourg : après des vols et dégradations, les fêtes nocturnes interdites sur le campus de l'université à l'Esplanade

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marc Chanel
Le campus central de l'université Strasbourg est situé dans le quartier de l'Esplanade.
Le campus central de l'université Strasbourg est situé dans le quartier de l'Esplanade. © Alexandre MARCHI/MaxPPP

En raison de nombreuses dégradations constatées depuis une dizaine de jours, Michel Deneken, président de l'université de Strasbourg, a décidé de prendre un arrêté interdisant les manifestations nocturnes sur le campus de l'Esplanade à compter du dimanche 4 juillet, après le festival Démostratif.

La fin du couvre-feu a visiblement entraîné des excès de la part de certains fêtards sur le campus central de l'université de Strasbourg. Des excès qui ont conduit son président, Michel Deneken, a prendre un arrêté interdisant les manifestations nocturnes sur le site implanté dans le quartier de l'Esplanade. "Le campus de l’Esplanade fait l’objet depuis plus de 10 jours de manifestations festives nocturnes importantes entraînant de nombreuses dégradations", explique le président de l'université à ses collègues dans une note interne qui a fuité dans la presse. "Ce matin encore, nous avons constaté des vitres brisées, des intrusions dans nos locaux et des vols de matériel".

Le président évoque également "des déchets, bouteilles, bris de verre, déjections" et des "personnes en état d’ivresse ou sous l’emprise de la drogueNous ne pouvons laisser la situation se dégrader de jour en jour sans agir ! C’est pourquoi j’ai rencontré longuement les services préfectoraux pour évoquer cette situation. A ce stade, la police ne peut intervenir que sur des voies de fait, emprunts d’une certaine gravité", précise-t-il. 

Comme la police ne peut pas agir, le président a décidé de prendre cet arrêté. Il sera effectif à partir du dimanche 4 juillet, après le festival Démostratif, et jusqu’à la rentrée universitaire.  
 

 

Cette interdiction pourrait même être activée plus tôt en cas de nouvelles incivilités constatées. "Les forces de l’ordre pourraient être amenées à sécuriser ce campus en mesure de prévention", ajoute-t-ilMichel Deneken envisage également de mettre en place "à moyen terme," un plan de sécurisation comprenant des caméras de vidéoprotection. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.